Le Japon décroche une qualification historique

Pour la première fois de sa vie, le Japon se retrouve en quarts de finale d'une Coupe du Monde. Encore héroïques, dimanche face à l'Ecosse (28-21), les Brave Blossoms, sur leurs terres, ont signé un nouvel exploit et terminent premiers du groupe A en ayant gagné tous leurs matchs avant de défier l'Afrique du Sud. Historique !

Cette équipe du Japon est décidément incroyable ! Pour leur première Coupe du Monde sur leurs terres, les Brave Blossoms ont arraché dimanche une qualification historique pour les quarts de finale après avoir obtenu une nouvelle victoire (leur quatrième en quatre matchs) aux dépens de l’Ecosse. Au même titre qu’ils avaient pris le dessus sur la Russie et les Samoans avec entre temps un exploit déjà colossal face à l’Irlande, les Japonais ont terrassé (28-21) dimanche dans un stade Yokohama débarrassé du typhon Hagibis cette équipe écossaise prête à crier au scandale en cas d’annulation de la rencontre. Même s’il a trouvé la faille d’entrée, par Russell, le XV du Chardon a vite compris qu’il aurait peut-être mieux fait de s’abstenir. Sur la lancée de ses sorties précédentes, le pays hôte, qui termine donc cette phase de poules à la première place de son groupe et invaincu, a en effet très vite réagi. Et comme un symbole, l’intenable Matsushima, auteur là de son cinquième essai depuis le début du Mondial, a sonné la révolte, imité dans la foulée par l’un des autres hommes forts de cette sélection Fukuoka. Le piler gauche profitait d’un numéro d’équilibriste de… Matsushima pour se sortir de deux plaquages et permettre aux Japonais de mener pour la première fois dans la partie. La machine était lancée, et inarrêtable.

Poussés par leurs supporters, une fois de plus très nombreux, les Brave Blossoms multipliaient les assauts, avec cette fois en dynamiteur en chef l’ailier Fukuoka. Sur une superbe inspiration au pied de Nagare, le numéro 11 portait le score à 21-7 juste avant de regagner les vestiaires. A peine de retour sur la pelouse, il remettait ça, marquant au passage le bonus offensif alors que l’on ne jouait pas depuis 45 minutes. Ejectés virtuellement de cette Coupe du Monde, les Ecossais n’avaient d’autre choix que de se ruer à l’attaque eux aussi. Gregor Townsend l’avait bien compris. Le sélectionneur effectuait plusieurs changements et la physionomie de la rencontre changeait complètement, avec des Japonais focalisés maintenant sur l’idée de tenir leur victoire et un XV du Chardon de les en priver pour arracher une qualification qui paraissait pourtant injouable à ce moment du match. Deux essais plus tard, l’Ecosse n’échoue pourtant qu’à un souffle. Les sept points du bonheur pour cette équipe japonaise qui n’a pas du tout l’intention d’arrêter l’aventure en quarts. L’Afrique du Sud, qui fera face à Nakamura et ses partenaires, est prévenue.

 

>>> Le classement et le calendrier du groupe A

Vos réactions doivent respecter nos CGU.