L’Argentine déroule face aux Etats-Unis pour sa der

Pour son dernier match du tournoi, l'Argentine, assurée d'être éliminée avant le coup d'envoi, a passé ses nerfs sur les Etats-Unis (47-17), ce mercredi à Kumagaya pour le compte du groupe B. Les Pumas, auteurs de sept essais, quittent malgré tout cette Coupe du Monde par la toute petite porte.

Bien évidemment que cela ne consolera pas les Argentins. Toutefois, les Pumas, éliminés avant même de disputer ce dernier match, se devaient de terminer très fort face à cette équipe des Etats-Unis battue à toutes ses rencontres depuis le début du tournoi. Mission accomplie pour l’emblématique Juan Manuel Leguizamon, qui disputait là son dernier match international, et les siens. L’Argentine a en effet quitté le tournoi sur une démonstration face aux Américains (47-17). Certes, ces Pumas qui avaient pratiquement abandonné tout espoir de qualification d’entrée en s’inclinant face aux Bleus (23-21) ont mis vingt minutes avant d’inscrire le premier de leurs sept essais du jour, sur un exploit individuel de Sanchez, au départ et à la conclusion de l’action. Mais une fois libérée, l’Argentine a déroulé, Tuculet et Mallia y allant chacun de leur doublé (De La Fuente et l’invité de dernière minute Bertranou ont ponctué le festival) pour donner encore plus d’ampleur à un score qui n’a cessé d’augmenter (il était de 19-5 à la pause) en faveur de cette équipe argentine qui avait terminé quatrième du dernier Mondial et n’avait plus calé avant les quarts de finale depuis 2003.

Pratiquement sanctionnés sur chacune des vagues offensives des Pumas, les Américains n’ont jamais lâché pour autant. Pour la première fois dans ce Mondial, ils ont même marqué davantage qu’un essai – trois au total – grâce à son ailier droit Scully, auteur d’un doublé lui aussi, et le massif Lasike, venu transpercer la défense adverse en puissance à l’heure de jeu. L’Argentine sort sur la victoire bonifiée qu’il espérait et Leguizamon peut tirer sa révérence un jour de succès. Mais, encore une fois, cela ne fera pas oublier aux Pumas ce Mondial raté.

 

>>> Le classement et le calendrier du groupe C

Vos réactions doivent respecter nos CGU.