La France s’impose dans la douleur

Après une première mi-temps très réussie (20-3), le XV de France a énormément souffert en deuxième mais s'est finalement imposé 23-21 contre l'Argentine pour son premier match dans la Coupe du Monde 2019. Les Bleus pourront notamment dire merci à Camille Lopez, auteur d'un drop décisif.

Ouf ! Quel soulagement pour le XV de France ! Opposée d’entrée de Coupe du Monde à l’Argentine dans un match qui ressemblait presque à un huitième de finale, l’équipe de France est parvenue à assurer l’essentiel en s’imposant 23-21 ! Une victoire acquise dans la douleur, mais ces quatre points vont sans doute s’avérer primordiaux pour la suite de cette phase de poules. Car si la première mi-temps a été quasi-idyllique pour les hommes de Jacques Brunel (20-3), la deuxième a été bien plus délicate, et les Bleus se sont fait peur jusqu’à la dernière seconde. Ils pourront en tout cas dire un grand merci à Camille Lopez, auteur d’un drop décisif à la 69eme minute, deux minutes seulement après son entrée en jeu. Car à ce moment-là, les Argentins venaient de prendre les commandes du match pour la première fois, grâce à une pénalité de Benjamin Urdapilleta (20-21). Cela récompensait alors une deuxième mi-temps bien plus solide de la part des Pumas, qui ont privé les Bleus du ballon et inscrit deux essais suite à des ballons portés après une touche, grâce à Guido Petti Pagadizabal (41eme) puis Julian Montoya (53eme), qui avait ramené les Pumas à -5 (20-15).

Ntamack décisif au pied

Heureusement pour les Bleus, ils avaient réussi à prendre une belle avance grâce à une excellente première mi-temps. Si les dix premières minutes avaient été délicates, avec notamment deux pénalités concédées en raison de fautes en mêlée (0-3, suite à une pénalité de Sanchez, qui atteignait ainsi la barre des 100 points en Coupe du Monde), les Français se sont remis dans le bon sens. Ils ont été récompensés à la 17eme minute, après une magnifique action partie de la droite avec un gros travail de Damian Penuad, et conclue sur la gauche par Gaël Fickou, suite à un cadrage-débordement d’école de Virimi Vakatawa. Quatre minutes plus tard, les Bleus enfonçaient le clou grâce à Antoine Dupont, qui là encore, a bénéficié du superbe travail de Vakatawa et Penaud. Romain Ntamack, parfait au pied (4/4 en première mi-temps, alors qu’il était pourtant loin des poteaux à chaque fois), a corsé l’addition et les Bleus sont rentrés au vestiaire avec une belle avance. Mais comme souvent, ils ont perdu leurs moyens à la reprise du match, et ont tremblé jusqu’au bout, avec cette pénalité d’Emiliano Boffeli des 45 mètres à la 80eme minute, qui n’est finalement pas passée. Quelle frayeur ! En tout cas, les hommes de Jacques Brunel comptent déjà trois points de plus que les Pumas après cette première journée, et ont désormais onze jours pour se reposer avant d’affronter les Etats-Unis, alors que dès samedi prochain, l’Argentin se frottera aux Tonga. La Coupe du Monde est lancée !

 

>>> Le classement et le calendrier du groupe C

Vos réactions doivent respecter nos CGU.