Les Tonga sauvent l’honneur

Lors d'un match entre deux équipe n'ayant toujours pas gagné le moindre match depuis le début du tournoi, les Tonga ont pris le dessus sur les Etats-Unis (31-19) dans le groupe C. Les Tongiens quittent ainsi cette Coupe du Monde au Japon sur une victoire. Les Américains, eux, terminent bredouille et derniers de la poule.

L’honneur est sauf pour les Tonga. Au même titre que les Etats-Unis, leur adversaire lors de ce dernier match du groupe C, le Crunch entre la France et l’Angleterre ayant été annulé en raison du passage du typhon Hagibis, les Tongiens affichaient toujours un zéro pointé avant d’affronter les Américains, ce dimanche à Hanazono. En jeu pour les deux équipes : une première victoire dans le tournoi et la quatrième place, toujours plus flatteuse que la dernière, même si les deux pays avaient de tout de façon déjà la certitude de faire leurs valises après cette ultime rencontre. A l’arrivée, les Tonga, assez nets vainqueurs (31-19) de ces Américains qui n’ont plus battu leur bourreau du jour depuis maintenant vingt ans, emporteront un dernier sourire dans leurs affaires, contrairement aux USA. Piutau et ses partenaires s’y sont employés d’entrée en mettant la main sur ce match opposant deux équipes déjà éliminées. Mais à l’image de cette passe mal ajustée de Veainu pour Pakalaini à un mètre de la ligne ou ce ballon de Fisi’ihoi échappé alors que le pilier droit n’avait plus qu’à aplatir, la lucidité n’était pas au rendez-vous. Et la domination des Tongiens certes constante mais stérile jusqu’à ce que l’équipe qui avait créé l’exploit devant les Bleus en 2007 à Nantes ne voie enfin ses efforts récompensés, sur un essai de ce même Fisi’ihoi consécutif à un superbe numéro de Lolohea.

Les Etats-Unis s’accrochent, Veainu bonifie le succès tongien

Le match était lancé et la réplique américaine tombait immédiatement, avec un essai de Te’o, parfaitement décalé sur l’aile droite. Un essai qui donnait des ailes aux Etats-Unis, et ce même Te’o, de nouveau isolé à droite, y allait de son doublé pour permettre aux siens de regagner les vestiaires avec cinq points d’avance (12-7). A la reprise, Takulua, sur la seule pénalité de cette rencontre, faisait en sorte de relancer les Tonga. Une bonne idée puisque, dans la foulée, Hingano, qui avait déjà inscrit un essai lors de la défaite contre les Bleus lors de ce même tournoi, redonnait l’avantage aux joueurs du Pacifique en contre-attaque. Déchaînés, les Tongiens prenaient même le large cinq minutes plus tard, grâce à leur capitaine Piutau. A 24-12, il n’y avait plus vraiment de match. Pourtant, les Américains ne lâchaient rien, et Lamborn les remettait même à un essai transformé de la victoire. Un scénario pas du tout du goût de Veainu. Dans les arrêts de jeu, l’arrière, très en vue dimanche, validaient la victoire de son équipe, avec le bonus offensif à la clé. Le meilleur pour la fin pour les Tonga.

 

>>> Le classement et le calendrier du groupe C

Vos réactions doivent respecter nos CGU.