Le Nigéria surprend la Corée du Sud et se replace dans le groupe de la France

La Corée du Sud est déjà au bord du précipice. Après la correction reçue contre la France lors du match d’ouverture (4-0), elle a concédé une deuxième défaite en deux matchs lors de la Coupe du Monde féminine contre le Nigeria, ce mercredi à Grenoble (2-0).

Les championnes d’Afrique ont ainsi réagi idéalement au sortir de leur revers initial face à la Norvège (3-0) et se sont replacées dans le groupe A. Elles joueront leur billet pour les 8emes de finale lors de leur dernière rencontre de poule contre les Bleues lundi prochain. Sorties une seule fois de la phase de groupes du Mondial dans leur histoire, les Nigérianes ont fait preuve d’une efficacité redoutable dans cette rencontre dominée par les Sud-Coréennes, qui seront dans l’obligation de battre la Norvège pour espérer un repêchage en 8emes de finale. Mais avec une différence de buts de -6, la situation est bien mal embarquée.


La Corée du Sud et Ji encore sans inspiration


Déjà dangereuses par Désiré Oparanozie (10eme), les Super Falcons, seulement 38emes au classement FIFA et a priori la sélection la plus faible de ce groupe A, ont ouvert le score sur un but contre son camp de Do-yeon Kim, maladroite sur une intervention à l’aveugle à la tombée d’une longue ouverture (1-0, 29eme). Malgré la très légère déviation de la main d’Oparanozie, qui n’a en rien changé la trajectoire du ballon, les arbitres vidéo n’ont pas jugé bon de refuser le but. En dehors d’un but refusé logiquement à G.Lee pour hors-jeu (55eme), le Nigeria a été peu mis en danger par une Corée du Sud sans inspiration, à l’image d’une So-yun Ji encore très discrète. Il a même réalisé le break sur un contre rondement mené. Après le bon travail d’Osinachi Okeke, entre le grand pont et l’ouverture, Asisat Oshoala a résisté au retour de la défense sud-coréenne, avant d’effacer Min-jung Kim et de pousser le ballon dans le but vide dans un angle fermée (2-0, 75eme). Le deuxième tir cadré d’une équipe qui a gardé sa cage inviolée grâce aussi à la bonne prestation de Chiamaka Nnadozie. Les Bleues sont prévenues, leur dernier match de poule sera tout sauf une promenade de santé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.