XV de France : Sanction lourde pour le deuxième-ligne Paul Gabrillagues, la FFR fait appel

Cité à l’issu du match face à l’Ecosse, Paul Gabrillagues a été suspendu pour six semaines par World Rugby, selon une information du magazine Midi Olympique. Une absence de longue durée qui pourrait remettre en cause sa place dans les 31 pour la Coupe du Monde. Mercredi, la FFR a décidé de faire appel.

C’est une épine dont se serait passé le staff du XV de France. Auteur d’un déblayage considéré comme illégal durant la première période du match de préparation face à l’Ecosse ce samedi à l’Allianz Riviera de Nice, Paul Gabrillagues a été cité à l’issue de la rencontre et a comparu devant la commission de discipline de World Rugby ce mardi à Londres. Selon une information dévoilée par le magazine Midi Olympique puis confirmée par World Rugby via un communiqué, le verdict est lourd pour le deuxième-ligne du Stade Français Paris avec une suspension de six semaines prononcée à son encontre par l’instance mondiale. Initialement, la suspension prévue par le règlement de World Rugby prévoit une suspension de dix semaines mais, en raison de son comportement lors de l’audience, des remords exprimés après le match et de ses excuses, la peine a été réduite de quatre semaines.


Gabrillagues privé de la Coupe du Monde ?


Cette suspension va écarter des terrains l’international français jusqu’au dimanche 6 octobre prochain à minuit et, de facto, remet en cause la place de Paul Gabrillagues dans les 31 sélectionnés par Jacques Brunel. Ces semaines d’absence contrainte vont empêcher le joueur de participer aux deux premiers matchs des Bleus au Japon, le 21 septembre à Tokyo face à l’Argentine puis le 2 octobre à Fukuoka face aux Etats-Unis. La FFR, qui était représentée à Londres par son vice-président Serge Simon, a décidé au lendemain de l’annonce de cette sanction de faire appel, dans l’espoir de la voir réduite et permettre ainsi au staff des Bleus de ne pas changer ses plans à un mois du début du tournoi. Si cette sanction devait être confirmée, voire alourdie, Jacques Brunel pourrait piocher dans sa liste de réservistes avec, notamment, Romain Taofifenua.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.