XV de France : Rien de grave pour Poirot et Fofana

La troisième séance d'entraînement du XV de France depuis son arrivée au Japon, ce mercredi, s'était déroulée sans Wesley Fofana et Jefferson Poirot. Après avoir assuré qu'il n'y avait rien de grave concernant le centre de Clermont et le talonneur de Bordeaux-Bègles, l'encadrement des Bleus a fait savoir que le premier souffrait d'une simple béquille et le second d'un lumbago.

Wesley Fofana souffre d’une simple béquille, Jefferson Poirot se plaint d’un lumbago qui ne donne pas lieu de s’inquiéter davantage. La deuxième séance d’entraînement du XV de France au Japon avait été marquée par l’orage venu s’inviter à la fête et contraignant Jacques Brunel a renvoyé tous ses joueurs au vestiaire au bout d’une heure. Mercredi, la troisième depuis que la délégation française a mis le cap sur Fujiyoshida, son camp de base pour cette Coupe du Monde qui débutera le 20 septembre prochain et prendra fin le 2 novembre suivant, avait retenu l’attention pour une toute autre raison : l’absence de deux joueurs. Wesley Fofana et Jefferson Poirot, qui avaient reçu la veille comme tous leurs coéquipiers une alerte… glissement de terrain sur leur portable, n’avaient, en effet, pas participé à cet entraînement de mercredi. Le centre de Clermont comme le talonneur de Bordeaux-Bègles étaient restés à l’écart du groupe pendant la séance, à en croire les envoyés spéciaux sur place. Très exactement, Fofana était resté en salle, tandis que Poirot avait assisté du bord de la pelouse à la séance.

Fofana et Poirot absents ? « Rien de grave », avait assuré l’encadrement




Toutefois, l’encadrement du XV de France avait tout de suite tenu à dédramatiser en assurant que si Fofana et Poirot avaient été ménagés, leur état de santé ne présentait rien de préoccupant pour autant. « Rien de grave les concernant », se sont ainsi entendu répondre nos confrères de Rugbyrama, venus s’enquérir auprès des personnes concernées des maux dont semblaient victimes les deux joueurs, laissés au repos tandis que leurs partenaires, eux, s’entraînaient. Rien n’avait alors filtré sur la nature éventuelle des blessures respectives des deux absents du jour. On a appris plus tard dans la journée qu’il n’y avait bien pas lieu de s’inquiéter. Sauf nouveau pépin, les deux hommes devraient donc pouvoir tenir leur place pour la première sortie de la France dans le tournoi, le 21 septembre contre l’Argentine.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.

Liens commerciaux