XV de France : Les quarts de finale, mais…

Le XV de France a décroché sa qualification pour les quarts de finale de la Coupe du Monde ce dimanche en battant les Tonga (23-21). Un premier objectif rempli par les hommes de Jacques Brunel malgré la défaveur des pronostics. Les Bleus n’ont pourtant pas rassuré avant d’affronter l’Angleterre et les ogres gallois ou australien.

On leur annonçait l’enfer, ils ont pourtant décroché leur qualification. Les Bleus ont obtenu leur billet pour les quarts de finale de la Coupe du Monde ce dimanche à Kumamoto en battant les Tonga pour leur troisième rencontre (23-21). Après des succès face à l’Argentine (23-21) et les États-Unis (33-9), l’objectif de sortir des poules est donc rempli pour poursuivre une tradition débutée en 1987 (la France est toujours sortie des poules en Coupe du Monde). Cependant, si les hommes de Jacques Brunel sont parvenus à se défaire d’une formation sud-américaine annoncée comme épouvantail, ils n’ont pas rassuré dans leur jeu au fil des rencontres.

Une période, et puis c’est tout

Les observateurs pouvaient être ravis à la mi-temps de France-Argentine. Le Mondial des Tricolores démarrait sur les chapeaux de roues avec un 20-3 en faveur des Bleus à la pause, avant de connaître un trou d’air impressionnant. Les Français ne sont jamais revenus des vestiaires et ont dû lutter jusqu’au bout pour venir à bout de Pumas bien moins mordants que d’habitude. Face aux USA, les partenaires de Baptises Serin ont connu les mêmes difficultés entre la 24eme minute de jeu et la 67eme. Plus d’une demi-heure en manque d’inspiration jusqu’à l’entrée positive du numéro neuf. « Ils ont un état d’esprit irréprochable, confie Christian Califano à propos des joueurs du XV de France. C’est une équipe à réaction, capable de se transcender, mais aussi de se laisser embourber. » Embourbée justement, la France l’a été dimanche face aux Tonga, au point même de se faire peur en toute fin de match.

Califano : « Pas grand monde ne croyait en eux »

Au plus près des Bleus pendant ce Mondial en tant que consultant pour TF1, l’ancien pilier international a évoqué une certaine frustration après cette troisième journée : « C’était l’occasion d’une belle répétition avant d’affronter l’Angleterre. Ils sont forcément déçus. L’intérêt était de se qualifier, pas grand monde croyait en eux. Aujourd’hui ils sont en quarts, il faut rester sur quelque chose de positif. » En quarts de finale, certes, mais un vrai défi attend les Bleus avant ce rendez-vous. Eddie Jones et ses colosses sont sur la route des Français pour un crunch entre deux nations déjà qualifiées. Pour autant, les matchs entre la France et le XV de la Rose sont toujours explosifs. Celui-ci peut même apporter des certitudes, ou à l’inverse, stopper le peu de confiance engrangée avec quatre victoires consécutives, une première depuis 2015. Une bonne prestation permettrait de se préparer au mieux pour un quart de finale face au pays de Galles ou à l’Australie le 20 octobre prochain mais Califano l’assure : « En deux semaines, beaucoup de choses peuvent se passer. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.