XV de France : Les Bleus dominent l’Ecosse pour leur premier match de préparation à la Coupe du Monde

Après deux mois de préparation intense, les Bleus recevaient, ce samedi à Nice, l'Écosse pour leur première rencontre de préparation à la Coupe du Monde au Japon. Première rencontre donc et première victoire pour la France (32-3), qui a montré de très belles choses offensivement. Si le XV du Chardon a posé quelques soucis à la défense tricolore en début de match, les hommes de Jacques Brunel ont tenu et n'ont pas encaissé d'essais. À noter la prestation XXL de la troisième ligne française.



Premier match et première victoire pour la France ! Ce samedi face à une Écosse remaniée, les Bleus ont concrétisé le travail harassant effectué durant les différents stages estivaux en s’imposant assez facilement (32-3). Dans une Allianz Riviera loin d’être comble, l’équipe de France a été séduisante, notamment dans l’utilisation du ballon et dans la vitesse des transmissions. Mieux encore, les Tricolores ont commencé la rencontre tambour battant, inscrivant un essai au bout d’une minute. Après le coup d’envoi tapé par Camille Lopez, les Bleus ont récupéré le ballon. Suite à plusieurs séquences avec les avants, Antoine Dupont a décalé Lopez. Le Clermontois a ensuite servi Wesley Fofana qui a remis vers l’intérieur à destination d’Aliverti Raka. Pour sa première sélection et titularisation avec la France, le Fidjien d’origine a aplati sous les poteaux. Le ton était donné. Cependant, les Écossais, qui souhaitent, selon les dires de leur sélectionneur Gregor Townsend, devenir l’équipe qui joue la plus rapidement au monde, ont rapidement réagi. Les coéquipiers de Stuart Hogg ont mis en difficulté la défense française loin d’être sereine en début de rencontre. Néanmoins, les Bleus n’ont pas craqué et ont résisté avant de contre-attaquer. Ultra réalistes, les Français ont, en première mi-temps, quasiment marqué à chaque fois qu’ils sont venus dans le camp écossais. Ainsi, une pénalité de Lopez (14eme), glanée après une mêlée conquérante, et deux réalisations de Maxime Médard (21eme) et Grégory Alldritt (33eme) ont puni les visiteurs. Le Rochelais a d’ailleurs réalisé une prestation époustouflante, à l’instar de ses compères de troisième ligne : Charles Ollivon et François Cros, qui fêtait par ailleurs sa première sélection. De ce fait, et après quarante minutes de bonne facture, les Bleus sont rentrés au vestiaire largement en tête (20-3).

Des Bleus plutôt gestionnaires en deuxième mi-temps




Très logiquement, étant donné l’intensité mise durant les quarante premières minutes par les trente acteurs présents sur le terrain, le rythme a considérablement baissé en deuxième période. En effet, les erreurs techniques, les maladresses et les coups de sifflet de Nigel Owens se sont multipliés. Pour autant, les Bleus ont continué d’envoyer du jeu comme l’atteste le quatrième essai inscrit par Maxime Médard (54eme). Après un gros travail de Cros, Dupont a fixé la défense écossaise avant d’envoyer l’arrière derrière la ligne. Un essai 100% Rouge et Noir, de la construction à la finition. Une réalisation suivie du show Damian Penaud. L’ailier de Clermontois a franchi le rideau défensif avant de servir sur un plateau d’argent Dupont pour le cinquième essai des Bleus (60eme). Les Écossais ont bien tenté de réagir en fin de match, mais la défense française a annihilé les offensives des visiteurs. Ainsi, les Bleus ont parfaitement lancé leur préparation au Mondial nippon. Deux (petites) ombres au tableau tout de même : la conquête en touche et le tir au but, secteur dans lequel Lopez s’est montré imprécis (3/6). Reste désormais aux hommes de Brunel de confirmer ces belles dispositions la semaine prochaine. Les Tricolores se rendront en Écosse pour un test match qui ne devrait ressembler en rien à celui de ce samedi.


L’homme du match : Charles Ollivon (France)


Pour son retour en sélection, le flanker de Toulon a tout simplement été monstrueux. Dans une troisième ligne très complémentaire avec François Cros et Grégory Alldritt, Ollivon (26 ans) a fait étalage de toute sa palette. Puissant, technique et agressif en défense, le natif de Bayonne s’est également montré impérial dans les airs. Une prestation XXL pour le réserviste qui a clairement gagné des points.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.

Liens commerciaux