XV de France : Brunel explique ses choix

Après avoir dévoilé devant la presse son XV de départ pour débuter la Coupe du Monde, samedi contre l'Argentine, Jacques Brunel a décrypté ses choix. Evidemment, il a été beaucoup question de Romain Ntamack, auquel le sélectionneur français fait pleine confiance au poste de demi d'ouverture, mais également comme buteur.

Ntamack préféré à Lopez

Ntamack a plusieurs fois débuté avec nous et on pense que la solution Romain Ntamack en première partie et Camille Lopez en deuxième est la plus satisfaisante, au même titre que l’on a mis plutôt de l’expérience sur le banc, pour, on l’espère, apporter quelque chose en deuxième partie, avec Louis Picamoles et Maxime Machenaud.  Car on peut penser que ce match va être serré et va se jouer dans la deuxième partie. On a préféré mettre de l’expérience sur cette deuxième partie.

Ntamack a-t-il gagné sa place ou Lopez l’a-t-il perdue ?

Je ne vois pas les choses comme ça. Ils ont des qualités et des profils différents. Il n’y a pas à juger l’un par rapport à l’autre, ni de déception. Il y a un choix d’organisation qui est fait sur ce match-là, et voilà. Je maintiens que Romain Ntamack est demi d’ouverture depuis le début. Il a montré qu’il était capable d’avoir un bon niveau sur ce poste-là, même s’il n’y joue pas en club.

Ntamack pas demi d’ouverture à Toulouse

On a deux demis d’ouverture. On a pris Ntamack demi d’ouverture. Il est demi d’ouverture. Il a joué plusieurs fois demi d’ouverture avec nous déjà. Ce n’est pas une surprise. Il est à l’aise sur ce poste-là. Pour moi, il n’y a pas d’interrogation sur sa qualité à ce poste-là. Mais la plupart de sa jeune carrière, il l’a joué à l’ouverture, donc ce n’est pas un poste qu’il découvre. Il a les qualités pour, que ce soit sur le plan technique ou physique, donc nous n’avons aucune inquiétude à ce niveau.

Qui pour buter ?

Ntamack endossera également le rôle de buteur. Il a encore montré sur les matchs de préparation que ce rôle de buteur ne lui faisait pas peur. Même s’il ne bute pas en club, il s’entraîne régulièrement à buter, et il a un taux de réussite qui est probant. On lui fait confiance.

Brunel : « Guirado est confirmé en tant que capitaine de l’équipe »

Guirado conforté dans son rôle de leader

J’avais dit qu’il n’y avait pas d’interrogation sur celui qui allait débuter au talonnage. Et il est effectivement confirmé en tant que capitaine de l’équipe.

Vakatawa titulaire

Virimi a montré depuis son arrivée au Japon beaucoup de présence et de qualité dans les entraînements et les oppositions. C’est ce qui nous a amené à vouloir le titulariser sur ce match. Cela n’enlève rien aux qualités de Sofiane Guitoune, qui aura lui aussi l’occasion de participer à notre aventure. Mais là, vu ce que Virimi a montré, on a préféré le mettre sur cette première rencontre.

Fofana titulaire s’il avait été apte ?

Fofana s’est blessé contre l’Italie, il a eu une petite lésion et une complication arrivée ces derniers jours a fait que cela a été retardé et que sa rééducation a pris beaucoup plus de temps que ce qui était prévu. On pensait qu’il pouvait revenir, et, malheureusement pour lui, il y a eu cette complication qui a fait que l’on n’a pas pu envisager de le mettre, donc la question ne s’est pas posée.

Le Roux, Bamba et Machenaud sur le banc sans avoir participé aux matchs de préparation

Ils sont là avec nous depuis deux mois. Ce n’est pas une surprise. Pour Bamba, on connaissait le contexte depuis le début. Mais on connaît ses qualités, son potentiel. Il a déjà joué avec nous, sa blessure est résorbée. Il s’est tout le temps entraîné avec nous, donc il n’y a pas d’incertitude là-dessus.

Brunel : « La présence d’Ollivon est miraculeuse »

Machenaud plutôt que Serin sur le banc

C’est l’expérience sur la fin de match qui fait que Machenaud peut nous apporter. Ils ont deux profils différents. Serin est plus un animateur avec beaucoup de qualités physiques, un peu comme Antoine Dupont. Maxime est peut-être un peu plus gestionnaire. C’est cet aspect-là que nous avons pris en compte.

Colonne vertébrale (Alldritt-Dupont-Ntamack) assez jeune

C’est notre groupe qui est assez jeune. On a toute une grosse partie de l’équipe qui est jeune et a peu de sélections. C’est une évidence. Aldritt a montré depuis quelque temps des qualités qui font que ce n’est pas une surprise qu’il puisse être titulaire à ce poste-là.

La troisième ligne Lauret-Alldritt-Ollivon

Cette combinaison (de profils très différents) a fait que l’on a fait ce choix. Lauret est l’un de nos cadres depuis que je suis là. Il a joué beaucoup de matchs, il a une grosse présence physique, il est bon dans le domaine aérien et est très intéressant en touche. Il a un profil relativement complet, même s’il est aussi catalogué plaqueur et récupérateur.

La présence d’Ollivon dans le XV de départ

Elle est miraculeuse, pour lui. Il a très peu joué cette année, mais les matchs qu’il a disputés avec Toulon nous ont décidé à le sélectionner. Et la préparation qu’il a fait nous a là aussi incités à le prendre, car il a montré un potentiel qui avait été découvert auparavant, mais qu’il n’avait pas pu exprimer à cause de ses blessures. Il a totalement retrouvé son potentiel aujourd’hui et de par son profil notamment – aérien, plutôt rapide et bon manieur de ballon – il a naturellement sa place dans ce groupe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.