Varane, enfin la taille patron ?

La rédaction

C’est fort d’une 4e Ligue des champions, mais surtout d’une saison pleine avec le Real Madrid que Raphaël Varane aborde à 25 ans sa 2e participation à la Coupe du monde en Russie (14 juin-15 juillet). Et forcément l’ambition de s’affirmer comme le taulier de la défense des Bleus.

Raphael-Varane
Djibril-Sidibe

Lire aussi

Sidibé a digéré son manque de temps de jeu

Sidibé a digéré son manque de temps de jeu

Il n’y a bien sûr, comme n’a de cesse de le répéter Didier Deschamps à ses joueurs, rien au-dessus de l’équipe de France. A fortiori lorsqu’elle évolue en Coupe du monde. Une antienne à laquelle souscrit Raphaël Varane (41 sélections, 2 buts), pas franchement le genre à jouer les « Rabiot » de service. Pour autant, le Madrilène, avant de rejoindre Clairefontaine et de basculer sur le Mondial, a dû digérer le nouveau sacre du Real en Ligue des champions.

"C’est vrai que ce n’est pas simple", reconnaît le premier l’intéressé, consacré comme Karim Benzema pour la quatrième fois de sa jeune carrière. Un record pour un joueur français (*). "La finale de Ligue des champions est un pic émotionnel important ; le plus dur est fait et là, c’est bon, on est plongé dedans, on sent que ça se rapproche, on est dans la dernière phase de préparation." Varane devrait intégrer samedi, à Lyon (21h), face aux Etats-Unis, le onze de départ de Didier Deschamps, qui devrait se rapprocher de très près de l’équipe qui débutera la conquête du titre mondial face à l’Australie dans dix jours.

Il y a 4 ans, le but d’Hummels

Quatre ans après une première expérience dans la compétition suprême, qu’il découvrait à l’âge de seulement 21 ans, le Merengue, marqué depuis par son marquage défaillant sur Mats Hummels et l’unique but de la victoire allemande en quarts de finale de ce Mondial brésilien, se sait forcément attendu. Et si la consécration européenne est devenue une habitude depuis trois ans, sa saison pleine et constante parle cette fois d’autant plus en sa faveur. Même si demeure ce décalage entre sa réussite madrilène et une carrière en bleu qui n’a pas encore le même éclat. Où le doute demeure à son endroit, que n’a malheureusement pas levé la défaite en amical face à la Colombie fin mars (2-3).      

Le fait d’arriver très tôt au plus haut niveau, on commet des erreurs, on apprend…

Raphaël Varane (défenseur de l'équipe de France)

"J’essaie d’être le plus performant à chaque fois que j’ai l’occasion de m’exprimer sur le terrain. Au Real, c’est une ascension régulière. J’y ai l’occasion de continuer à évoluer, à progresser, souligne-t-il. En équipe de France, on a forcément moins de matches. Le fait d’arriver très tôt au plus haut niveau, on commet des erreurs, on apprend… C’est un apprentissage plus rapide, mais aussi peut-être un peu plus violent. Ça fait partie de mon vécu." L’envie de prouver est évidente : "L’équipe de France, c’est pour moi l’occasion de montrer mon évolution en club ; ce qui est difficile, c’est d’avoir peu de matches. Mais c’est énorme à nos yeux. En sélection, je n’ai encore rien remporté, et c’est une motivation supplémentaire. J’ai envie aussi de montrer en sélection ce dont je suis capable."   

Ses 38 matches joués, tous en tant que titulaire, entre la Liga et la Ligue des champions confirment la densité de sa saison avec Madrid. Où il s’impose désormais comme une évidence au côté de Sergio Ramos. Dans la peau d’un taulier ? "C’est toujours cette question sur qui on peut coller l’étiquette du patron. J’ai gagné en régularité, j’ai fait une saison pleine, confirme l’ancien Lensois. Dans une équipe, on est complémentaire, avec chacun ses qualités et ses défauts. Ça fait aussi maintenant sept ans que je suis au Real Madrid. Il y a un vécu qui est là, j’ai ma personnalité, jusqu’à présent ça n’a pas été trop mal, professionnel à 17 ans avec Lens, au Real à 18 ans et on a gagné 4 Ligues des champions, énumère-t-il. Au Real, il faut répondre présent dans les moments clés. Moi, j’ai essayé d’être le plus constant et d’apporter une certaine fiabilité aux yeux de l’entraîneur, lui prouver qu’il pouvait compter sur moi à chaque instant." Didier Deschamps n’en attendra pas moins en Russie.

--------------------------------------------------------
(*) Le record de Raymond Kopa et de ses 3 Coups d'Europe remportées aussi avec le Real Madrid est battu. 

Lire aussi

Alexandre-Benalla-Bus-Bleus

Benalla et la Coupe du monde, les nouvelles révélations

L’émission Quotidien sur TMC, sur la base de nouveaux témoignages, démontre à quel point l’ex-monsieur sécurité d’Emmanuel Macron, bien que sous le coup d’une suspension, a pu peser sur le retour en France...

Benalla et la Coupe du monde, les nouvelles révélations
equipedefrance-home

La France en tête, 16 ans après

Le nouveau classement Fifa consacre l'équipe de France, au sommet de la planète football pour la première fois depuis 2002. Le nouveau mode de calcul, entériné par la Fédération internationale, fait donc...

La France en tête, 16 ans après
Djibril-Sidibe

Sidibé a digéré son manque de temps de jeu

Alors qu'il devait aborder le tournoi dans la peau d'un titulaire, Djibril Sidibé a finalement vécu la dernière Coupe du monde dans la peau d'un remplaçant, la faute à une blessure et à l'éclosion de...

Sidibé a digéré son manque de temps de jeu
Bleus-Finale

"Si c’était une équipe de blancs, vous ne seriez pas champions du monde"

Salman Rushdie, l’auteur des "Versets sataniques", est convaincu que la richesse des origines et le multiculturalisme de l’équipe de France a été un facteur déterminant dans le sacre mondial des Bleus...

"Si c’était une équipe de blancs, vous ne seriez pas champions du monde"
Parade

Griezmann: "La parade ? On était tous déçus"

Antoine Griezmann est à son tour revenu sur le (trop court) défilé sur les Champs-Elysées, au lendemain de la finale de la Coupe du monde. "On nous a dit: 'Il faut y aller, le président nous attend'",...

Griezmann: "La parade ? On était tous déçus"
lloris-podium

Lloris rend un bel hommage à Deschamps

Dans un entretien accordé vendredi au journal L’Equipe, Hugo Lloris revient sur le titre de champion du monde décroché par les Bleus, cet été en Russie. Un sacre qui, selon le gardien de but tricolore,...

Lloris rend un bel hommage à Deschamps
Toutes les images

CDM 2018 en images

collage-flops

Le 11 des flops du Mondial

Modric-MBappe

Le 11 type de la Coupe du monde

collage

Le onze combiné de France-Croatie

Neymar

Les 29 joueurs de Ligue 1 qui disputeront les 8es de finale

Neymar

Les meilleurs buteurs de la Coupe du monde 2018

Supporteurs

Le Mondial des supporteurs

Ronaldo

Les 10 joueurs ayant le plus marqué en Coupe du monde parmi les 32 équipes  

Ramos

Les joueurs les plus capés de la Coupe du monde

Sane-2

Les 10 grands absents de la Coupe du monde

Egypte

Supporteurs en folie pour ce début de Mondial

Ronaldo

Le joueur le plus cher de chaque sélection 

Neymar

Les favoris de la Coupe du monde

collage-flops
Modric-MBappe
collage
Neymar
Neymar
Supporteurs
Ronaldo
Ramos
Sane-2
Egypte
Ronaldo
Neymar

Liens commerciaux

Publicité