Thiago Silva revient sur ses larmes du Mondial 2014

La rédaction

En vue lors des derniers matches amicaux du Brésil, Thiago Silva tient là une petite revanche, lui qui avait été très critiqué au lendemain de la Coupe du monde 2014.

Thiago-Silva-Bresil-PSG
Ousmane-Dembele

Lire aussi

Bonne nouvelle, les blessés vont bien

Bonne nouvelle, les blessés vont bien

C’est l’une des images marquantes du Mondial 2014. Alors poussé dans ses derniers retranchements par le Chili au stade des huitièmes de finale, le Brésil s’en sort aux tirs au but, sans son capitaine Thiago Silva, prostré et en larmes dans un coin du stade tandis que ses coéquipiers arrachent leur billet pour les quarts. A l’époque, une pluie de critiques s’abat sur le Parisien. Luiz Felipe Scolari, le sélectionneur auriverde lui-même, évoque "un capitaine indigne". Ancienne gloire de la Seleçao, Zico n’est pas plus tendre: "On est en droit d’attendre plus de Thiago Silva, surtout dans son rôle de capitaine. Il doit s’imposer, il doit inspirer le respect !" Même chose pour Carlos Alberto Torres, champion du monde 1970: "Il ne pouvait pas rester là à pleurer. En tant que capitaine, Thiago Silva se devait de soutenir ses coéquipiers !"

Quatre ans ont passé et Thiago Silva n’a pas digéré cette déferlante de jugements qui ont eu pour conséquence de le mettre un temps au ban de la sélection nationale. "Ce sont les critiques qui m’ont le plus énervé dans ma carrière... Celles sur les pleurs. Surtout parce qu’elles sont arrivées après une victoire. Si encore cela avait été après une défaite, peut-être que je l’aurais mieux pris. Parfois, une équipe gagne et le joueur pleure, parce qu’il a donné sa vie pour son équipe. Dans mon cas, on aurait dit que j’avais tout préparé. Encore aujourd’hui, les gens continuent à en parler, et avec les réseaux sociaux, tout prend plus d’ampleur. Tout cela m’agace", souffle l’intéressé dans un entretien accordé au média brésilien Veja.

Apparu à son avantage ces jours-ci contre la Russie et l’Allemagne en matches de préparation à la Coupe du monde 2018, O Monstro a depuis regagné la confiance de son sélectionneur, Tite en l’occurrence, mais la blessure reste béante si l’on en croit ses propos. "J’ai même entendu que j’avais pris volontairement un carton contre la Colombie pour rater la demi-finale contre l’Allemagne, poursuit-il. On ne savait même pas contre qui on allait jouer... N’importe quel joueur veut jouer une demi-finale, que ce soit pour le compte du championnat de l’état de Rio de Janeiro, de Sao Paulo, de France, d’Italie, et encore plus d’un Mondial ! Ceux qui m’ont permis de rebondir après ça, ce sont mes proches, ma famille, mes amis. Cela n’a pas été facile. Dans la foulée, j’ai perdu mon beau-père, qui a été le pilier de tout pour que je puisse être en sélection. Il était lui aussi irrité par toutes ces critiques. Voir la famille souffrir, ça brise le cœur. Nous, nous sommes davantage habitués à tout ça… les critiques et les éloges, mais la famille n’est pas préparée à ces choses-là !"

Lire aussi

Adrien-Rabiot

Dugarry détruit Rabiot

Le refus d’Adrien Rabiot de se contenter d’un rôle de suppléant avec l’équipe de France n’est évidemment pas du goût de l’ancien champion du monde.

Dugarry détruit Rabiot
Neymar

Brésil: Neymar, récupération plus rapide que prévu

Neymar va bien. Mieux que prévu même selon le préparateur physique de la Seleçao Fabio Mahseredjian, cité par le quotidien O Globo. La vedette auriverde qui avait repris les entraînements collectifs avec...

Brésil: Neymar, récupération plus rapide que prévu
benjamin_mendy_france_reu

Deschamps pas inquiet pour Mendy

Si la première conférence de presse de Didier Deschamps dans le cadre de la préparation à la Coupe du monde a évidemment été vampirisée par le cas Adrien Rabiot, le sélectionneur tricolore a également...

Deschamps pas inquiet pour Mendy
Ousmane-Dembele

Bonne nouvelle, les blessés vont bien

Didier Deschamps s'est montré optimiste mercredi concernant Ousmane Dembélé, Benjamin Mendy et Djibril Sidibé, qui devraient tous être opérationnels pour la Coupe du monde.

Bonne nouvelle, les blessés vont bien
rabiot-home

Les Bleus agacés par Rabiot

Le choix d’Adrien Rabiot de ne pas tenir son rôle de suppléant en vue de la Coupe du monde a inévitablement été au cœur des conversations à Clairefontaine.

Les Bleus agacés par Rabiot
Kylian-Mbappe-Bleus

Les Bleus ont choisi leur numéro

Les joueurs de l’équipe de France, réunis depuis mercredi à Clairefontaine, ont choisi le numéro qu’ils porteront à l’occasion de la Coupe du monde 2018, du 14 juin au 15 juillet prochains. Comme lors...

Les Bleus ont choisi leur numéro
Toutes les images

CDM 2018 en images

griezmanneder-home

Les défaites des Bleus au SdF

Visite-guidee-de-l-hotel-des-Bleus

Visite guidée de l'hôtel des Bleus

Laurent-Blanc

Le tirage au sort du Mondial 2018 en photos 

griezmanneder-home
Visite-guidee-de-l-hotel-des-Bleus
Laurent-Blanc

Liens commerciaux

Publicité