Toulon : Sonny Bill Williams s’est converti à l’islam dans le Var

Passé au RC Toulon entre 2008 et 2010, Sonny Bill Williams a appris à s’accepter lui-même et s’est converti à l’islam au contact d’une famille toulonnaise.

Le passage de Sonny Bill Williams au RCT n’aura duré que deux saisons et 33 matchs mais il aura marqué à jamais la vie de l’ailier ou centre néo-zélandais. Âgé de seulement 23 ans au moment de son arrivée sur la Rade pour sa première expérience à XV, la star des All-Blacks a connu les vices de la célébrité et tous les à-côtés du rugby. Villas luxueuses, boîtes de nuit, jolies filles. Dans le sud de la France, Williams n’a pas été déçu. « J’étais jeune, pas marié. Mourad Boudjellal m’avait sermonné pour avoir fréquenté ce genre d’établissements nocturnes. Je voulais juste me marrer, boire un coup, capter l’attention de jolies femmes, avoue-t-il dans L’Equipe Magazine. J’étais en quête d’une chose qui ne se trouve absolument pas à La Plage (établissement nocturne de Toulon bien connu des Varois et dont le propriétaire est Pierre Mignoni) : l’acceptation. »

Seulement en sortant la nuit, il a surtout fait la connaissance d’un certain Moïse. Cette rencontre va bouleverser sa vie et ainsi que le contact avec la famille de ce Toulonnais, originaire de Tunisie. « Ma première approche de l’islam a eu lieu avec ces gens. Le comportement et les actes sont la meilleure des traductions. Sa mère me préparait des bricks à l’oeuf. Aujourd’hui encore, je la considère comme ma « maman française ». » Sa foi est devenue de plus en plus grande et il s’est désormais converti à l’islam, au point d’aller souvent à la mosquée de Christchurch où a eu lieu un attentat en mars dernier. « Je sens qu’il y a une haine cachée envers l’islam, oui. Dès qu’il se passe quelque chose dans le monde, les musulmans se sentent contraints de prouver leur innocence. Rien qu’en regardant un film, le méchant a toujours le type arabe. » Musulman convaincu, Sonny Bill Williams va désormais s’attaquer à un autre combat : celui de remporter une troisième Coupe du Monde avec les All-Blacks.
Vos réactions doivent respecter nos CGU.