La réponse cinglante de Rapinoe à Trump

Megan Rapinoe a répété son intention de boycotter une réception à la Maison Blanche si les Etats-Unis venaient à remporter la Coupe du Monde. Donald Trump a pourtant fait savoir que ce n'était pas la bonne attitude.

L’équipe de France croisera vendredi (21h) la route des Etats-Unis en quarts de finale de la Coupe du Monde féminine en France. Les équipières d’Amandine Henry affronteront notamment Megan Rapinoe, qui se fait beaucoup remarquer sur et en dehors du terrain depuis le début de la compétition. La milieu de terrain américaine soutient les minorités et la communauté LGBT, après notamment son coming-out en 2012, et a refusé de chanter l’hymne américain en signe de protestation contre la politique de Donald Trump, le président. Elle en a remis une couche.

« Je n’irais pas à la putain de Maison-Blanche »

Très populaire, Megan Rapinoe s’est rendue à un shooting pour un partenaire mardi. Elle a répété avec autorité son intention de camper sur ses positions. « Je ne vais pas aller à cette p…. de Maison-Blanche, a-t-elle coupé. Non, je ne vais pas y aller. Et puis on ne sera pas invitées, en tout cas j’en doute. » Quelques heures plus tôt, Donald Trump avait fait savoir à propos de la star américaine que son acte de refus de chanter l’hymne était « inapproprié ». Aux Etats-Unis, la sélection a un fort impact social qui crée des remous jusqu’au plus haut fonctionnaire de l’Etat.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.