Rapinoe assure que les Etats-Unis n’iront pas à la Maison Blanche

Présente sur le plateau de CNN, Megan Rapinoe a rappelé qu’elle n’irait pas à la Maison Blanche si Donald Trump invite l’équipe américaine. A l’écouter, c’est même toutes les championnes du monde qui ont pris cette décision.



Depuis lundi soir, les joueuses des Etats-Unis sont de retour à la maison et depuis trois jours, on ne peut pas dire qu’elles chôment. Entre festivités et obligations télévisuelles, les coéquipières d’Alex Morgan fêtent dignement leur titre de championnes du monde après leur victoire contre les Pays-Bas (2-0) dimanche à Lyon. Mais Megan Rapinoe est bien LA star de cette sélection et forcément chacune de ses interventions est scrutée à la loupe. Présente sur le plateau de CNN, la capitaine des Stars and Stripes est revenue sur sa position vis-à-vis de Donald Trump. L’ancienne Lyonnaise persiste et signe : elle n’ira pas à la Maison Blanche en cas d’invitation du président américain. « Je n’irais pas si la Maison Blanche lançait cette invitation et je crois que toutes les membres de l’équipe à qui j’ai parlé explicitement de cela n’iraient pas », a-t-elle déclaré.


Si Rapinoe et Krieger ont officiellement montré leur positionnement contre Trump, les 21 autres Américaines n’ont pas publiquement affiché leur choix, mais selon leur capitaine, il n’y a pas l’ombre d’un doute. « Je ne pense pas du tout que cela fasse sens pour nous. Je ne peux pas imaginer qu’une de mes coéquipières veuille être mise dans cette position. » Ayant fait son coming out en 2012, Megan Rapinoe s’est adressée directement au président des Etats-Unis. « Je pense que je dirais que votre message exclut des gens. Vous m’excluez. Vous excluez les gens qui me ressemblent. Je pense que vous vous référez à une ère qui n’était pas géniale pour tout le monde. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.