Première alerte typhon déclenchée au Japon

Alors qu'a débuté ce vendredi la Coupe du Monde de rugby, une alerte typhon a été déclenchée. Si elle venait à frapper le Japon, la catastrophe naturelle pourrait avoir un impact sur la compétition.

A cette période de l’année, les typhons sévissent beaucoup en Asie. Et la Coupe du Monde de rugby, organisée pour la première fois sur le continent, plus précisément au Japon, pourrait en subir les frais. Une première alerte typhon a été déclenchée alors que débute tout juste le Mondial. L’agence météorologique japonaise indique l’arrivée de Ringo, un typhon d’une grande puissance, qui devrait toucher le pays entre le 21 et le 24 septembre. La tempête tropicale serait la 17eme de la saison et devrait toucher l’île d’Okinawa, au sud du Japon avant de remonter à l’ouest de l’archipel puis toucher les îles de Kyushu et Hokkaïdo. Si plusieurs sélections pourraient avoir quelques surprises pendant le tournoi au sujet de la météo, le XV de France et le XV de la Rose ont, eux, déjà été confrontés à une alerte. Le jour de leur arrivée au Japon, les Anglais ont dû attendre quatre heures à l’intérieur de l’aéroport Narita à cause du typhon Faxai, qui s’est abattu sur Tokyo et a entraîné la paralysie de la capitale pendant plusieurs jours. Les Français ont quant à eux reçu une alerte d’urgence, indiquant qu’un glissement de terrain s’est produit près de leur camp de base de Fujiyoshida.

Un risque pour la compétition

En amont de la Coupe du Monde, le comité d’organisation a réfléchi à plusieurs solutions si la compétition venait à être perturbée par des catastrophes naturelles. Voici les différents scénarios possibles en cas d’interruption d’une rencontre. Si un match de poule ne peut pas commencer, les deux équipes seront départagées sur un match nul sur tapis vert, soit deux points chacun. Cependant, aucun score ne sera enregistré. Si un match débute mais qu’il est arrêté à la mi-temps ou après, le score au moment de l’arrêt de la rencontre sera conservé pour décider du vainqueur. A contrario, si un match est stoppé avant la mi-temps, « le résultat sera déclaré nul pour le décompte des points de match mais chaque équipe conservera le score qui était le sien au moment de l’abandon du match », stipule le règlement officiel de la compétition. Cela pourrait donc avoir un véritable impact sur les classements de groupe. Les scénarios peuvent être très cruels mais pourraient l’être encore plus lors de la phase à élimination directe. Si un match est commencé et qu’il est arrêté à la mi-temps ou en seconde période, le score se maintenu pour décider du vainqueur du match. En revanche, si la rencontre est arrêtée avant la mi-temps, elle devra être reportée dans les jours suivant. En cas de match nul au moment de l’arrêt, c’est l’équipe qui a inscrit le plus d’essais dans le match qui sera qualifiée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.