Nouvelle-Zélande : Hansen mise sur la complémentarité de son groupe

Alors que la Nouvelle-Zélande va débuter la défense de son titre ce samedi dans un choc face à l’Afrique du Sud, Steve Hansen a confié en conférence de presse compter sur l’ensemble de son groupe pour aller au bout de la compétition.


Championne du monde en 2011 puis en 2015, la Nouvelle-Zélande va débuter ce samedi son périple vers un troisième titre mondial de suite. Sur la pelouse de l’International Stadium de Yokohama, les All Blacks seront opposés à l’Afrique du Sud, un autre candidat à la Coupe William Webb Ellis à l’issue de la compétition. Si Steve Hansen, comme tous les autres sélectionneurs en vue des matchs, a dû réduire son groupe de 31 à 23 noms, le sélectionneur néo-zélandais entend compter sur l’ensemble de ses joueurs d’ici une éventuelle finale. « Je ne pense pas que nous ayons un numéro un qui commence en 15, je pense que nous avons un groupe de 23 joueurs que nous utiliserons en fonction de qui nous jouons, de qui sont les adversaires, a confié Steve Hansen qui met en avant la complémentarité de son groupe. D’ailleurs, ils sont tous en train de changer, c’était notre argument. En choisissant un groupe de 31 joueurs, nous voulions être capables de faire différentes choses avec différentes personnes. Nous ne regardons jamais si c’est important de débuter. Vous savez, évidemment, que c’est important de finir aussi. » Une fin qui pourrait être en apothéose le 2 novembre prochain et, là encore, à Yokohama.
Vos réactions doivent respecter nos CGU.