Neymar, un but, des larmes et beaucoup de doutes…

La rédaction

Décevant face à la Suisse, Neymar l’a été plus encore contre le Costa Rica malgré son but dans le temps additionnel, vendredi, pour une victoire au forceps du Brésil (0-2).

Neymar
Stephan-Kante-Deschamps

Lire aussi

Deschamps: ''C'est terrible pour Kanté''

Deschamps: ''C'est terrible pour Kanté''

Assailli de coups face à la Suisse lors de la première sortie du Brésil dans cette Coupe du monde 2018, Neymar n’avait pu s’exprimer comme attendu, lui le phare auriverde qui en 2014 avait tant manqué à la Seleçao passés les quarts de finale. Ce vendredi à Saint-Pétersbourg, le feu-follet du PSG devait à son pays une prestation d’envergure – histoire de rentrer enfin dans la compétition tout en rassurant son monde quant à son état de santé. Peine perdue, même s'il a trouvé le chemin des filets…    

Au bout du temps additionnel, Neymar a bénéficié en effet d’une offrande de Douglas Costa pour conclure seul face au but vide (90e+7). Le but du break pour un Brésil apparu longtemps impuissant face à la muraille costaricienne et son dernier rempart Navas. L’ouverture du score, Coutinho l’avait lui aussi assurée passé le temps réglementaire (90e+1) – un soulagement pour les joueurs de Tite qui jusqu’alors avaient manqué cruellement d’inspiration offensive. A l’image de leur maître à jouer présumé, qui ce vendredi a surjoué, multipliant les approximations et les mauvais choix.

Une simulation malvenue

Très vite pris en grippe par ses adversaires du jour, Neymar cette fois encore a voulu trop en faire, dans le geste et dans les intentions, et ce en dépit d’un manque de rythme évident. "Il s’est passé trois mois et demi avant son premier match de 90 minutes, notait Tite après le match nul contre la Nati (1-1). Il faut un minimum de cinq matches à un être humain pour revenir au top. Il a trop accéléré le processus alors qu’il est encore en phase de récupération." Une observation avisée qui n’empêche pas le sélectionneur auriverde d’aligner coûte que coûte sa vedette.

Le staff médical de la Seleçao a toujours été clair sur le sujet: Neymar ne pourra être à 100% de ses capacités qu’à compter des huitièmes de finale, début juillet. Et force est d’admettre que le Parisien n’a pas suffisamment de jus, pas suffisamment de tonicité encore pour nous gratifier des enchaînements dont il a le secret. Même alerté en position idéale, l’ancien Blaugrana n’a pas su trouver le geste juste seul face à Navas (76e). Et que dire de cette simulation grotesque dans la surface qui, sans la VAR, aurait coûter un penalty au Costa Rica alors que la marque était encore nulle et vierge (80e). C’est un fait, Neymar a (presque) tout raté ce vendredi avec le Brésil. Sa nervosité sur le terrain, grandissante au fil des minutes, et ses larmes à l’issue des débats ne trompent pas. L’intéressé est sous pression et se montre pour l’heure incapable de donner la pleine mesure de son talent.        

Lire aussi

Stephan-Kante-Deschamps

Deschamps: ''C'est terrible pour Kanté''

N'Golo Kanté a loupé un match lors de la Coupe du monde en Russie, un seul: la finale contre la Croatie dimanche dernier au stade Loujniki de Moscou, gagnée par les Bleus (4-2). Le milieu de terrain a...

Deschamps: ''C'est terrible pour Kanté''
Neymar-Jr

Neymar ne tire aucune leçon du Mondial

Pointé du doigt à juste titre pour ses simagrées sur le terrain et son incapacité à assumer le nouvel échec du Brésil lors de la Coupe du monde en Russie, Neymar, pas du genre à se remettre en question,...

Neymar ne tire aucune leçon du Mondial
Adil-Rami-en-equipe-de-France

Rami aurait dû jouer la finale

Dans un entretien accordé à La Provence, Didier Deschamps revient sur la victoire des Bleus en Russie. Le sélectionneur de l’équipe de France révèle qu’il souhaitait faire entrer en jeu Adil Rami en finale...

Rami aurait dû jouer la finale
France-98

Deschamps: "Des jaloux et des aigris, il y en a toujours eus…"

Depuis l’Euro 2016, Didier Deschamps ne prête plus attention aux médias. Ce qui ne l’empêche pas de régler ses comptes avec ses détracteurs ce samedi dans les pages de L’Equipe.

Deschamps: "Des jaloux et des aigris, il y en a toujours eus…"
Mathieu-Debuchy

Debuchy ne comprend pas forcément les choix de Deschamps

Alors que le forfait de Djibril Sidibé pour la Coupe du monde avait un temps été évoqué, Mathieu Debuchy a cru pouvoir faire partie de l'aventure des Bleus en Russie. Mais le défenseur de l'AS Saint-Etienne...

Debuchy ne comprend pas forcément les choix de Deschamps
Kylian-Mbappe

Et Mbappé était blessé !

Le petit prodige de la France s'était bloqué trois vertèbres (!) à la veille de la demi-finale du Mondial russe contre la Belgique.

Et Mbappé était blessé !
Toutes les images

CDM 2018 en images

collage-flops

Le 11 des flops du Mondial

Modric-MBappe

Le 11 type de la Coupe du monde

collage

Le onze combiné de France-Croatie

Neymar

Les 29 joueurs de Ligue 1 qui disputeront les 8es de finale

Neymar

Les meilleurs buteurs de la Coupe du monde 2018

Supporteurs

Le Mondial des supporteurs

Ronaldo

Les 10 joueurs ayant le plus marqué en Coupe du monde parmi les 32 équipes  

Ramos

Les joueurs les plus capés de la Coupe du monde

Sane-2

Les 10 grands absents de la Coupe du monde

Egypte

Supporteurs en folie pour ce début de Mondial

Ronaldo

Le joueur le plus cher de chaque sélection 

Neymar

Les favoris de la Coupe du monde

collage-flops
Modric-MBappe
collage
Neymar
Neymar
Supporteurs
Ronaldo
Ramos
Sane-2
Egypte
Ronaldo
Neymar

Liens commerciaux

Publicité