Mandanda, le doyen a toutes ses facultés

La rédaction

Joueur le plus âgé du groupe sélectionné par Didier Deschamps pour cette Coupe du monde 2018, Steve Mandanda fera profiter les Bleus de son expérience en Russie.

Mandanda-Bleus
Alexandre-Benalla-Bus-Bleus

Lire aussi

Benalla et la Coupe du monde, les nouvelles révélations

Benalla et la Coupe du monde, les nouvelles révélations

C’est un groupe plutôt jeune que Didier Deschamps emmènera en Russie. Avec une moyenne d’âge de moins de 26 ans, les Bleus ne seront clairement pas les plus expérimentés lors de cette Coupe du monde 2018. Inquiétant ? Pas pour Steve Mandanda, qui trouve cette liste des 23 "très équilibrée". "Il y a pas mal de novices et de jeunes, mais ils ont pas mal d’expérience parce qu’ils jouent au quotidien dans des clubs qui ont beaucoup de pression, explique-t-il. Il faut un peu de folie dans un groupe et nous, on en a. Et des joueurs comme Hugo ou moi apportent aussi un peu de calme..."

Du calme et de la sérénité, précieux pour préparer une compétition comme celle-là. Un Mondial que le gardien de l’OM, qui disputera là son cinquième tournoi majeur avec les Bleus, va savourer. Sans faire de vagues. "Je vais rester moi-même, dit-il. La chance que j’aie, c’est que ça fait une dizaine d’années que je vis dans ce groupe France. J’ai été n°1, mais ça fait un moment que je suis n°2 donc je connais bien ce rôle. Je suis quelqu’un de respecté au sein du groupe mais je ne prends pas trop de place. Hugo (Lloris) est le n°1. Mon rôle est donc de faire en sorte que tout se passe bien."

"Que tout le monde tire dans le même sens"

Si polémique il y a cet été, elle ne devrait pas venir de lui. A 33 ans, celui qui est le doyen de l’équipe tricolore fera tout pour que "le collectif soit mis en avant et que l’équipe gagne", tout en se tenant prêt à suppléer le portier de Tottenham si besoin: "On est tous concentrés sur les mêmes objectifs, que l’équipe aille le plus loin possible et que tout le monde tire dans le même sens." Sur le terrain, cela passera par un investissement sans faille de tous, attaquants et défenseurs. Une cohésion qui a parfois manqué aux Français, comme contre la Colombie, en mars au Stade de France (2-3).

"On ne parle souvent que du gardien de but et des défenseurs, mais ce n’est pas qu’eux, c’est tout un collectif !, affirme le Marseillais. Il y a eu des matches où on était vraiment très déterminés et tout le monde faisait les efforts. Du coup, on concédait beaucoup moins d’occasions et on était bien. Donc à partir du moment on est compacts et que tout le monde fait les efforts, on est solides défensivement." Il reste trois semaines, avant le premier match des Bleus contre l’Australie (16 juin), pour que le message passe bien. Mais Steve Mandanda ne sera certainement pas le seul à le répéter.

Lire aussi

Djibril-Sidibe

Sidibé a digéré son manque de temps de jeu

Alors qu'il devait aborder le tournoi dans la peau d'un titulaire, Djibril Sidibé a finalement vécu la dernière Coupe du monde dans la peau d'un remplaçant, la faute à une blessure et à l'éclosion de...

Sidibé a digéré son manque de temps de jeu
Bleus-Finale

"Si c’était une équipe de blancs, vous ne seriez pas champions du monde"

Salman Rushdie, l’auteur des "Versets sataniques", est convaincu que la richesse des origines et le multiculturalisme de l’équipe de France a été un facteur déterminant dans le sacre mondial des Bleus...

"Si c’était une équipe de blancs, vous ne seriez pas champions du monde"
Parade

Griezmann: "La parade ? On était tous déçus"

Antoine Griezmann est à son tour revenu sur le (trop court) défilé sur les Champs-Elysées, au lendemain de la finale de la Coupe du monde. "On nous a dit: 'Il faut y aller, le président nous attend'",...

Griezmann: "La parade ? On était tous déçus"
Alexandre-Benalla-Bus-Bleus

Benalla et la Coupe du monde, les nouvelles révélations

L’émission Quotidien sur TMC, sur la base de nouveaux témoignages, démontre à quel point l’ex-monsieur sécurité d’Emmanuel Macron, bien que sous le coup d’une suspension, a pu peser sur le retour en France...

Benalla et la Coupe du monde, les nouvelles révélations
lloris-podium

Lloris rend un bel hommage à Deschamps

Dans un entretien accordé vendredi au journal L’Equipe, Hugo Lloris revient sur le titre de champion du monde décroché par les Bleus, cet été en Russie. Un sacre qui, selon le gardien de but tricolore,...

Lloris rend un bel hommage à Deschamps
Streaker-final

Un streaker de la finale empoisonné ?

Pyotr Verzilov, un membre des Pussy Riots qui avait envahi la pelouse moscovite lors de la finale de la Coupe de monde, aurait été victime d’un empoisonnement.

Un streaker de la finale empoisonné ?
Toutes les images

CDM 2018 en images

collage-flops

Le 11 des flops du Mondial

Modric-MBappe

Le 11 type de la Coupe du monde

collage

Le onze combiné de France-Croatie

Neymar

Les 29 joueurs de Ligue 1 qui disputeront les 8es de finale

Neymar

Les meilleurs buteurs de la Coupe du monde 2018

Supporteurs

Le Mondial des supporteurs

Ronaldo

Les 10 joueurs ayant le plus marqué en Coupe du monde parmi les 32 équipes  

Ramos

Les joueurs les plus capés de la Coupe du monde

Sane-2

Les 10 grands absents de la Coupe du monde

Egypte

Supporteurs en folie pour ce début de Mondial

Ronaldo

Le joueur le plus cher de chaque sélection 

Neymar

Les favoris de la Coupe du monde

collage-flops
Modric-MBappe
collage
Neymar
Neymar
Supporteurs
Ronaldo
Ramos
Sane-2
Egypte
Ronaldo
Neymar

Liens commerciaux

Publicité