Les Pays-Bas éliminent cruellement le Japon en 8eme de finale

Un penalty sévère transformé par Lieke Martens à la 90eme minute a donné la victoire aux Pays-Bas contre le Japon mardi en 8eme de finale de la Coupe du Monde féminine (2-1). Une issue cruelle pour les Nippones, qui avaient largement dominé la deuxième période.

C’est un petit miracle que les championnes d’Europe en titre se retrouvent en quarts de finale de la Coupe du Monde féminine. Surclassés par le Japon pendant une bonne heure, les Pays-Bas se sont finalement imposés dans la dernière minute du temps réglementaire mardi à Rennes (2-1). C’est un penalty sévère, accordé pour une main de la capitaine Saki Kumagai, qui évolue à Lyon, sur un tir à bout portant, qui a offert à Lieke Martens la balle de match. L’attaquante du FC Barcelone, discrète depuis le début du tournoi, a pris Ayaka Yamashita à contre-pied et réalisé le doublé qui envoie son équipe au tour suivant. Elle y affrontera l’Italie, qui disputera comme les Pays-Bas le premier quart de finale de son histoire, et complète le quasi-Grand Chelem de l’Europe, qui y aura sept représentants. Seuls les Etats-Unis feront exception.

Martens très inspirée

Les Néerlandaises sont toutefois passées par un trou de souris, tant elles ont souffert face aux expérimentées Japonaises. Elles avaient néanmoins pris le meilleur départ, en touchant le poteau sur un tir de Vivianne Miedema dévié par Ayaka Sameshima (5eme). Elles avaient ensuite ouvert le score sur une talonnade géniale de Martens, meilleure buteuse de l’Euro 2017 qui débloquait enfin son compteur en France (1-0, 17eme). Mais les joueuses de Sarina Wiegman n’ont jamais vraiment su comment gérer cet avantage et les Japonaises ont clairement pris le dessus dans le jeu. Après une première alerte, d’une frappe sur le poteau de Yuika Sugasawa (20eme), les Nippones sont revenues au score d’un beau mouvement collectif conclu par Yui Hasegawa (1-1, 43eme).

Le Japon a raté le coche en 5 minutes

Cette égalisation juste avant la mi-temps a galvanisé le Japon, qui a totalement pris le contrôle en seconde période. Sari van Veenendaal s’est opposée Emi Nakajima (64eme) et Hasegawa est ensuite passée tout près du doublé. Mais sa tentative a fui le but néerlandais pour quelques centimètres (71eme). Le match a surtout failli basculer lors d’une séquence folle de cinq minutes, où Hina Sugita a trouvé la barre (79eme), Van Veenendaal a sorti le grand jeu face à Yuka Momiki (80eme), dont le décalage a été vendangé par Narumi Miura (82eme). Les Japonaises ne le savaient pas encore, mais elles avaient laissé passer leur chance. Une issue cruelle pour une équipe décevante lors du premier tour, mais qui méritait bien mieux ce mardi. C’est tout l’inverse pour les Pays-Bas, qui devront retrouver des couleurs pour se frayer un chemin jusque dans le dernier carré.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.