Le sélectionneur belge critique aussi les Bleus

La rédaction

Une semaine après l’élimination de la Belgique contre l’équipe de France, en demi-finale de la Coupe du monde 2018, Roberto Martinez évoque la "performance plutôt moche" des Bleus.

Roberto-Martinez-Belgique
kouratcheva-home

Lire aussi

Les Pussy Riot n'en sortent pas

Les Pussy Riot n'en sortent pas

Décidément, la Belgique ne digère pas. Après Eden Hazard et Thibaut Courtois, notamment, c’est au tour du sélectionneur des Diables Rouges de critiquer le jeu des Bleus. Plus d’une semaine après la victoire de l’équipe de France face à ses protégés (1-0), en demi-finale de la Coupe du monde 2018, Roberto Martinez est revenu sur ce match dans un entretien accordé à Sport/Football Magazine. Et il n’a pas caché, lui non plus, qu’il n’était pas fan du jeu des nouveaux tenants du titre.

Un style qu’il juge frileux. "Le fait que la France ait été peinée de perdre contre le Portugal (en finale de l’Euro 2016) l’autorisait à être heureuse avec une performance plutôt moche, a-t-il lâché, ajoutant avoir perdu cette rencontre seulement "sur un corner". Je vous aurais dit qu’on avait perdu la bataille tactique si on avait perdu sur une contre-attaque. Car la France était mise en place pour exploiter la vitesse de (Kylian) Mbappé, mais ce plan ne nous a jamais vraiment mis en difficulté."

19 tirs à 9 pour les Bleus...

Les statistiques officielles ont pourtant montré que les hommes de Didier Deschamps, s’ils ont laissé le ballon à leurs adversaires (60% de possession), avaient été plus dangereux avec 19 tirs tentés (dont 5 cadrés) contre uniquement 9 pour les coéquipiers de Kevin de Bruyne. Mais le technicien espagnol persiste et signe: "Je le répète, ce n’est pas un match qu’on a perdu tactiquement, on n’a pas non plus été surpris, on savait que la France allait évoluer de cette manière."

Je ne choisirai jamais cette option-là

Roberto Martinez

"Sur les vingt dernières minutes, la France a arrêté de jouer, a-t-il poursuivi. Je pense que la France a été très marquée par la finale perdue il y a deux ans. Les joueurs étaient prêts, cette fois, à faire des sacrifices par rapport à leurs qualités intrinsèques." Mais pas question pour lui d’adopter une stratégie identique à l’avenir, même si la physionomie d’un match l’exige. "Ce ne serait plus la Belgique", a-t-il affirmé, préférant perdre en jouant bien que gagner en pratiquant un football efficace.

"Je ne pense pas non plus que laisser le ballon à l’adversaire nous offre des garanties de succès à long terme. Je ne choisirai jamais cette option-là, a enchaîné l’ancien manager du club d’Everton. Je pense que c’est notre façon de jouer qui a été mise en évidence, plus que notre participation aux demi-finales. Ce ne serait pas très intelligent pour les générations futures d’abandonner notre manière de jouer." Une vraie rivalité entre Français et Belges est peut-être née en Russie.

Lire aussi

kouratcheva-home

Les Pussy Riot n'en sortent pas

C'était la fin, lundi, de la peine de prison pour les Pussy Riot qui avaient brièvement interrompu la finale du Mondial. Mais la police est revenue les chercher dès leur sortie.

Les Pussy Riot n'en sortent pas
Laurent-Koscielny

Koscielny n’a "rien ressenti de spécial" le 15 juillet

Victime d’une rupture du tendon d’Achille droit le 3 mai dernier, Laurent Koscielny a ainsi laissé passer le train du Mondial 2018. Avec le dénouement que l’on sait. Cruel pour celui qui a vécu l’événement...

Koscielny n’a "rien ressenti de spécial" le 15 juillet
Jurgen-Klopp

Klopp: "Deschamps a fait preuve d'une grande maturité"

Dans un entretien accordé à France Football où il évoque sa conception du football, Jürgen Klopp, s'il pratique avec son équipe de Liverpool un jeu radicalement opposé de celui des Bleus, valide l'approche...

Klopp: "Deschamps a fait preuve d'une grande maturité"
Olivier-Giroud

Giroud a un fan inattendu

Vainqueur de la Coupe du monde avec les Bleus cet été en Russie, Olivier Giroud ne manque évidemment pas d’admirateurs, lui qui doit également composer avec de tenaces détracteurs. L’attaquant des Blues...

Giroud a un fan inattendu
Rami-Giroud

L’immense hommage de Rami pour Giroud

A l’instar des autres joueurs de l’équipe de France, Adil Rami a dit tout le bien qu’il pensait d’Olivier Giroud, pourtant muet lors de la Coupe du monde en Russie.

L’immense hommage de Rami pour Giroud
Badge

Un badge de champion du monde en plus de la 2e étoile

Le maillot des Bleus va changer. En plus d’une deuxième étoile, la tunique de l’équipe de France sera frappée du fameux badge Fifa dédié aux champions du monde.

Un badge de champion du monde en plus de la 2e étoile
Toutes les images

CDM 2018 en images

collage-flops

Le 11 des flops du Mondial

Modric-MBappe

Le 11 type de la Coupe du monde

collage

Le onze combiné de France-Croatie

Neymar

Les 29 joueurs de Ligue 1 qui disputeront les 8es de finale

Neymar

Les meilleurs buteurs de la Coupe du monde 2018

Supporteurs

Le Mondial des supporteurs

Ronaldo

Les 10 joueurs ayant le plus marqué en Coupe du monde parmi les 32 équipes  

Ramos

Les joueurs les plus capés de la Coupe du monde

Sane-2

Les 10 grands absents de la Coupe du monde

Egypte

Supporteurs en folie pour ce début de Mondial

Ronaldo

Le joueur le plus cher de chaque sélection 

Neymar

Les favoris de la Coupe du monde

collage-flops
Modric-MBappe
collage
Neymar
Neymar
Supporteurs
Ronaldo
Ramos
Sane-2
Egypte
Ronaldo
Neymar

Liens commerciaux

Publicité