France-Belgique, trois ans après...

La rédaction

Avant le France-Belgique de mardi prochain en demi-finale de la Coupe du monde, les deux voisins et rivaux avaient croisé le fer au Stade de France en juin 2015. Pour un succès marquant des Diables Rouges (3-4).

2018-07/griezmann-reuters
Platini-Tas

Lire aussi

Platini: "Je n’ai pas trouvé la Coupe du monde magnifique"

Platini: "Je n’ai pas trouvé la Coupe du monde magnifique"

Olivier Giroud l’a évoqué ce dimanche devant la presse, et le souvenir douloureux de la dernière confrontation en date entre l’équipe de France et la Belgique est heureusement bien loin. "Par rapport à 2015, le rapport de forces s’est équilibré je pense, dixit l’attaquant des Blues de Chelsea. Beaucoup de jeunes sont arrivés de notre côté avec beaucoup de talent…" De mémoire belge, le précédent est évidemment plus agréable, mais personne parmi les Diables Rouges ne se risquera à en tirer des enseignements. "Ce sera totalement différent du 3-4. Ce jour-là, j’avais marqué deux buts mais les Français ont beaucoup mûri, ils ont beaucoup de très bons joueurs et le danger vient de partout", juge un Marouane Fellaini prudent.

Ce 7 juin 2015 en effet, les Sagna, Trémoulinas, Cabaye, Sissoko et Valbuena étaient titulaires côté français, ainsi qu’un Koscielny qui sans une blessure au talon d’Achille début mai aurait probablement été de la partie en Russie. Umtiti, Pavard, Hernandez, Tolisso, Dembélé, Mbappé, tout ce beau monde n’avait pas encore endossé la moindre cape tricolore. Et même Pogba n’était pas là pour vivre le désastre. La Belgique pour sa part évoluait avec une charnière centrale Denayer-Lombaerts qui n’est plus d’actualité – Benteke et Nainggolan étaient du reste préférés à Lukaku et De Bruyne. C’est dire si de l’eau a coulé sous les ponts.

Reste une claque, une vraie, encaissée par une équipe de France qui ce soir-là a concédé pour la première fois au Stade de France quatre buts. Défaits 3-4 au final, les hommes de Didier Deschamps sont tombés si bas qu’ils ont été un temps menés 0-3, puis 1-4, avant que les nouveaux entrants Fekir et Payet n’adoucissent quelque peu l’addition dans les tout derniers instants. Autant dire que le signal envoyé à un an de l’Euro 2016 était des plus inquiétants. Le chantier depuis a été considérable. Et les Bleus et leurs supporters de mesurer aujourd’hui le chemin parcouru…   

Le onze de départ français: Lloris – Sagna, Varane, Koscielny, Trémoulinas – Matuidi, Cabaye, Sissoko – Valbuena, Giroud, Griezmann.
Les remplaçants: Mandanda, Ruffier, Jallet, Mangala, Sakho, Gonalons, Fekir, Payet, Ntep, Lacazette.  

Le onze de départ belge: Courtois – Alderweireld, Lombaerts, Denayer, Vertonghen – Nainggolan, Witsel, Fellaini – Mertens, Benteke, Hazard.
Les remplaçants: Mignolet, Gillet, Deschacht, Dendoncker, Vanden Borre, Dembélé, Chadli, Tielemans, Carrasco, Origi, Lukaku.

Les buts français: Valbuena (53e, sur penalty), Fekir (89e), Payet (90e+1).
Les buts belges: Fellaini (17e, 42e), Nainggolan (50e), Hazard (54e, sur penalty).  

Le bilan des confrontations:
73 matches - 30 victoires pour la Belgique, 24 pour la France, 19 matches nuls.

Lire aussi

lloris-podium

Lloris rend un bel hommage à Deschamps

Dans un entretien accordé vendredi au journal L’Equipe, Hugo Lloris revient sur le titre de champion du monde décroché par les Bleus, cet été en Russie. Un sacre qui, selon le gardien de but tricolore,...

Lloris rend un bel hommage à Deschamps
pogba-home

Pogba, des causeries qui font parler

Guy Stéphan a évoqué à son tour les prises de parole de Paul Pogba lors de la Coupe du monde en Russie.

Pogba, des causeries qui font parler
Streaker-final

Un streaker de la finale empoisonné ?

Pyotr Verzilov, un membre des Pussy Riots qui avait envahi la pelouse moscovite lors de la finale de la Coupe de monde, aurait été victime d’un empoisonnement.

Un streaker de la finale empoisonné ?
Platini-Tas

Platini: "Je n’ai pas trouvé la Coupe du monde magnifique"

Michel Platini a accordé ce mercredi une interview à L'Equipe dans laquelle il revient notamment sur la dernière Coupe du monde remportée par l'équipe de France. 

Platini: "Je n’ai pas trouvé la Coupe du monde magnifique"
Alexandre-Benalla-Bus-Bleus

Benalla et la Coupe du monde, les nouvelles révélations

L’émission Quotidien sur TMC, sur la base de nouveaux témoignages, démontre à quel point l’ex-monsieur sécurité d’Emmanuel Macron, bien que sous le coup d’une suspension, a pu peser sur le retour en France...

Benalla et la Coupe du monde, les nouvelles révélations
equipedefrance-home

La France en tête, 16 ans après

Le nouveau classement Fifa consacre l'équipe de France, au sommet de la planète football pour la première fois depuis 2002. Le nouveau mode de calcul, entériné par la Fédération internationale, fait donc...

La France en tête, 16 ans après
Toutes les images

CDM 2018 en images

collage-flops

Le 11 des flops du Mondial

Modric-MBappe

Le 11 type de la Coupe du monde

collage

Le onze combiné de France-Croatie

Neymar

Les 29 joueurs de Ligue 1 qui disputeront les 8es de finale

Neymar

Les meilleurs buteurs de la Coupe du monde 2018

Supporteurs

Le Mondial des supporteurs

Ronaldo

Les 10 joueurs ayant le plus marqué en Coupe du monde parmi les 32 équipes  

Ramos

Les joueurs les plus capés de la Coupe du monde

Sane-2

Les 10 grands absents de la Coupe du monde

Egypte

Supporteurs en folie pour ce début de Mondial

Ronaldo

Le joueur le plus cher de chaque sélection 

Neymar

Les favoris de la Coupe du monde

collage-flops
Modric-MBappe
collage
Neymar
Neymar
Supporteurs
Ronaldo
Ramos
Sane-2
Egypte
Ronaldo
Neymar

Liens commerciaux

Publicité