Pour Hope Solo, les Bleues sont favorites

Dans une chronique au Guardian, Hope Solo, l'ancienne gardienne américaine, a évoqué le quart de finale entre la France et les Etats-Unis. Elle fait d'ailleurs des Bleues ses favorites pour cette Coupe du monde 2019.

Favorites, les Américaines n’ont pas de quoi en mener large d’après Hope Solo. En effet, à quelques jours du tant attendu quart de finale du Mondial 2019 entre la France et les Etats-Unis, celle qui compte 202 sélections a donné son avis sur cette rencontre. « Les Etats-Unis ont eu de la chance contre l’Espagne. Les Américaines n’ont pas marqué dans le jeu et leur deuxième penalty est généreux. S’il y a penalty… », reconnait-elle d’ailleurs dans un premier temps dans sa chronique pour le Guardian.

« Je ne suis pas sûre que les Françaises aient encore une victoire en elles »

Par la suite, Solo a tenté d’analyser les huitièmes de finale respectifs pour voir si une nation se détachait. « Ce qu’on peut dire au sujet du quart de finale, c’est que personne ne sait à quoi s’attendre, pour la France comme pour les États-Unis. Les Etats-Unis ne pourront rien préparer de radicalement nouveau à la France en seulement trois jours, admet la native de l’Etat de Washington. Vendredi, ils offriront juste ce qu’ils ont. (…) Les Etats-Unis ont l’avantage que la France sorte d’une rencontre émotionnellement et physiquement épuisante contre le Brésil. Je ne suis pas sûre que la France était la meilleure équipe sur ce match-là, et je ne suis pas sûre que les Françaises aient encore une victoire en elles. »

La France favorite pour Solo

Malgré tout, la gardienne américaine met quand même une pièce sur la bande à Corinne Diacre. « Et pourtant je fais de la France mon favori pour remporter le Mondial. Mais il est très difficile de se remettre des émotions qu’elles ont pu vivre dans un match comme celui face au Brésil, alors j’espère qu’elles n’ont pas encore donné tout ce qu’elles avaient. En tant que nation hôte, elles ont tout le poids d’un pays sur les épaules. Et on ne sait pas encore si cette attente sera comme une douzième joueuse pour la France, ou les Etats-Unis », conclut-elle. Eléments de réponse vendredi soir au Parc des Princes.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.