Et si les Bleus se plantaient dès le 1er tour ?

La rédaction

A la lumière des matches de préparation joués ces jours-ci, l’équipe de France n’a peut-être pas tiré le gros lot annoncé en héritant du Pérou, du Danemark et de l’Australie au 1er tour du Mondial 2018.

Equipe-de-France
Platini-Tas

Lire aussi

Platini: "Je n’ai pas trouvé la Coupe du monde magnifique"

Platini: "Je n’ai pas trouvé la Coupe du monde magnifique"

Le 1er décembre dernier, à l’issue du tirage au sort des poules de la Coupe du monde 2018 effectué au Kremlin, la France entière s’accordait à dire que les Bleus étaient vernis, une fois de plus épargnés par le hasard avec l’Australie, le Pérou et le Danemark en guise de futurs adversaires. Quatre mois plus tard, au vu des prestations calamiteuses de l’équipe de France contre la Colombie, vendredi dernier (défaite 2-3 au Stade de France), et face à la Russie ce mardi (victoire 1-3 à Saint-Pétersbourg), le risque d’excès de confiance n’existe probablement plus. Les joueurs de Didier Deschamps ne peuvent pas se le permettre.

Car dans le même temps, les nations promises aux Lloris et consorts, elles, ont brillé. Ou du moins tenu la route dans des matches relativement relevés. C’est le cas de l’Australie, qui après un net revers encaissé en Norvège (4-1) a parfaitement resserré les boulons devant une Colombie qui quatre jours plus tôt avait tombé la France. Ce avec les mêmes Falcao ou James Rodriguez sur le terrain (0-0). C’est le cas également du Danemark du redoutable Eriksen, qui dans la foulée d’un petit succès sur le Panama (1-0) a tenu tête à un Chili pourtant fort de ses meilleurs atouts offensifs: Vidal et Sanchez en tête (0-0). Une Roja qui venait alors de prendre le meilleur sur la Suède du côté de Stockholm (1-2).

Plus préoccupant encore pour les Bleus, l’état de forme d’un Pérou que l’on pouvait considérer comme le petit Poucet des représentants sud-américains en Russie cet été. Non contents d’avoir eu raison de la Croatie des Modric, Rakitic et autre Mandzukic samedi dernier (2-0), les Péruviens ont confirmé ce mercredi devant l’Islande, quart de finaliste de l’Euro 2016 (3-1). Avec toujours cet enthousiasme offensif qui à la lueur des lacunes défensives tricolores peut légitimement faire peur. La chance de la sélection de Deschamps, assurément, sera de débuter la compétition le 16 juin face à l’Australie, son opposant le plus faible a priori. Mais alors il ne faudra pas se louper. A fortiori avec l’imprévisible Pérou pour ultime adversaire en poule. Sinon les fantômes des Coupes du monde 2002 et 2010 ne manqueront pas de refaire surface.

Lire aussi

Platini-Tas

Platini: "Je n’ai pas trouvé la Coupe du monde magnifique"

Michel Platini a accordé ce mercredi une interview à L'Equipe dans laquelle il revient notamment sur la dernière Coupe du monde remportée par l'équipe de France. 

Platini: "Je n’ai pas trouvé la Coupe du monde magnifique"
Streaker-final

Un streaker de la finale empoisonné ?

Pyotr Verzilov, un membre des Pussy Riots qui avait envahi la pelouse moscovite lors de la finale de la Coupe de monde, aurait été victime d’un empoisonnement.

Un streaker de la finale empoisonné ?
equipedefrance-home

La France en tête, 16 ans après

Le nouveau classement Fifa consacre l'équipe de France, au sommet de la planète football pour la première fois depuis 2002. Le nouveau mode de calcul, entériné par la Fédération internationale, fait donc...

La France en tête, 16 ans après
Parade

Griezmann: "La parade ? On était tous déçus"

Antoine Griezmann est à son tour revenu sur le (trop court) défilé sur les Champs-Elysées, au lendemain de la finale de la Coupe du monde. "On nous a dit: 'Il faut y aller, le président nous attend'",...

Griezmann: "La parade ? On était tous déçus"
pogba-home

Pogba, des causeries qui font parler

Guy Stéphan a évoqué à son tour les prises de parole de Paul Pogba lors de la Coupe du monde en Russie.

Pogba, des causeries qui font parler
Djibril-Sidibe

Sidibé a digéré son manque de temps de jeu

Alors qu'il devait aborder le tournoi dans la peau d'un titulaire, Djibril Sidibé a finalement vécu la dernière Coupe du monde dans la peau d'un remplaçant, la faute à une blessure et à l'éclosion de...

Sidibé a digéré son manque de temps de jeu
Toutes les images

CDM 2018 en images

collage-flops

Le 11 des flops du Mondial

Modric-MBappe

Le 11 type de la Coupe du monde

collage

Le onze combiné de France-Croatie

Neymar

Les 29 joueurs de Ligue 1 qui disputeront les 8es de finale

Neymar

Les meilleurs buteurs de la Coupe du monde 2018

Supporteurs

Le Mondial des supporteurs

Ronaldo

Les 10 joueurs ayant le plus marqué en Coupe du monde parmi les 32 équipes  

Ramos

Les joueurs les plus capés de la Coupe du monde

Sane-2

Les 10 grands absents de la Coupe du monde

Egypte

Supporteurs en folie pour ce début de Mondial

Ronaldo

Le joueur le plus cher de chaque sélection 

Neymar

Les favoris de la Coupe du monde

collage-flops
Modric-MBappe
collage
Neymar
Neymar
Supporteurs
Ronaldo
Ramos
Sane-2
Egypte
Ronaldo
Neymar

Liens commerciaux

Publicité