Un grand pas en avant pour l’égalité des sexes

World Rugby a décidé de faire un grand pas en avant pour la parité dans ses compétitions. Le genre ne sera plus précisé dans l'intitulé des Coupes du Monde, mettant sur un pied d'égalité les femmes et les hommes.

Le vendredi 20 septembre, la Coupe du Monde 2019 de rugby commencera avec un match Japon-Russie. En 2021, la Nouvelle-Zélande accueillera la Coupe du Monde de Rugby. Mais rassurez-vous, World Rugby n’a pas décidé de changer la périodicité du rendez-vous mondial. L’instance internationale a décidé de modifier la dénomination de ses événements phares. A XV ou à VII, il n’y aura plus de « Coupe du Monde de rugby féminin ». Le genre sera dorénavant retiré de l’intitulé des compétitions pour les mettre sur un pied d’égalité.

Cette évolution est une véritable révolution. La fédération internationale de rugby est la première à faire ce choix. En prenant cette décision, elle a voulu mettre sur le même plan les différentes compétitions afin de rehausser le profil du rugby féminin. « Cette annonce témoigne de notre engagement sans faille à intégrer encore plus les femmes dans le rugby, à la fois sur le terrain et en dehors, conformément à notre ambitieux plan stratégique », a déclaré Sir Bill Beaumont, président de World Rugby dans un communiqué.


Reste à savoir si d’autres fédérations internationales vont lui emboîter le pas.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.