Le pays de Galles s’impose et prend sa revanche contre l’Angleterre

Après une défaite face aux Anglais lors de leur premier match de préparation, les Gallois ont pris, ce samedi à Cardiff, leur revanche en l’emportant sur le score de 13 à 6. En dépit d’une première mi-temps extrêmement serrée, les coéquipiers d’Alun-Wyn Jones ont d’abord pris l’avantage avant de souffrir lors du deuxième acte. Grâce à cette victoire, le pays de Galles devient la meilleure nation mondiale au classement World Rugby.

Face à son meilleur ennemi, le pays de Galles s’est vengé ! Défaits la semaine passée à Twickenham (33-19), les Gallois ont remis les pendules à l’heure en s’imposant ce samedi, chez eux, à Cardiff (13-6). Dans un Principality Stadium archi-comble, les hommes de Warren Gatland n’ont pourtant pas montré une sérénité à toute épreuve. En effet, la première mi-temps des deux équipes a été laborieuse. Gallois et Anglais n’ont jamais réussi à multiplier les temps de jeu et à trouver les espaces. Pourtant, le XV du Poireau s’est voulu ambitieux, comme l’atteste le choix d’aller en touche au lieu de prendre les points à plusieurs reprises. De ce fait, il a fallu attendre la 25eme minute pour voir une équipe prendre la tête de la rencontre. Après une bonne phase de conservation devant la ligne, les Gallois, qui ont monopolisé le cuir durant les quarante premières minutes sans pour autant concrétiser cette domination, ont obtenu une pénalité à cinq mètres de l’en-but, convertie par Dan Biggar. Mais alors que les trente premières minutes ont été soporifiques, le carton jaune infligé par Pascal Gauzere, l’arbitre français, à Anthony Watson (31eme) a permis au pays de Galles de véritablement prendre les commandes du match. Suite à la pénalité rapidement jouée, les Gallois ont investi le camp de l’Angleterre, avant que Biggar ne distille une merveille de passe au pied à destination de George North. L’ailier aux 85 sélections n’avait plus qu’à aplatir (32eme). Une action figurant comme le seul véritable éclair de génie d’une première mi-temps monotone.

Une défense galloise exceptionnelle

Au retour des vestiaires, l’Angleterre, reboostée par le coaching d’Eddie Jones, est revenue avec de bien meilleures intentions. Mais à l’instar de la première mi-temps, les Anglais se sont heurtés à une défense galloise irréprochable, protégeant merveilleusement bien son en-but. Ainsi, le XV de la Rose n’a réussi à débloquer son compteur qu’à la 51eme minute, grâce à une pénalité de George Ford, titularisé à l’ouverture en lieu et place d’Owen Farrell. Dans le sillage de leur paquet d’avants, largement dominateurs en mêlée fermée, l’Angleterre a pu bénéficier de plusieurs lancements de jeu intéressant. D’autant plus que les Gallois se sont montrés plutôt indisciplinés dans le deuxième acte, permettant à Ford d’ajouter trois nouveaux points (56eme). Beaucoup plus entreprenants, les sujets de Sa Majesté ont tenté, encore et encore, de trouver les intervalles dans la défense du pays de Galles. Cependant, le rideau rouge était hermétique ce samedi, à l’image de l’énorme retour défensif réalisé par Anthony Davies sur Anthony Watson, avant que George North ne gratte le ballon dans les mains de Maro Itoje (66eme) dans le ruck suivant. Trop indisciplinés (treize pénalités concédées), les Anglais n’ont pas réussi à revenir dans la rencontre, concédant même une nouvelle pénalité d’Halfpenny (75eme) qui scellera le sort de ce match. Victoire étriquée donc mais victoire tout de même pour le pays de Galles face à une équipe d’Angleterre à deux visages. Un succès qui permet par ailleurs aux Gallois de monter sur la première marche du classement World Rugby, dépassant la Nouvelle-Zélande, victorieuse ce samedi contre l’Australie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.

Liens commerciaux