Fidji : Atalifo recalé puis… rappelé !

Le sélectionneur des Fidji John McKee avait annoncé mercredi que de la liste pour la prochaine Coupe du Monde au Japon qui comptaient à l'origine 32 joueurs, dont treize évoluant en Top 14, soit un de plus qu'exigé par World Rugby, le pilier de Jersey (Angleterre) Lee-Roy Atalifo avait été écarté. Finalement, il a été réintégré après le forfait du pilier Kalivati Tawake.

Le recalé des Fidji se nommait Lee-Roy Atalifo, mais il ne l’aura pas été plus de 24 heures. Le sélectionneur John McKee avait annoncé mardi que le joueur écarté de la sélection fidjienne pour faire le nombre (World Rugby exige une liste de 31 joueurs, les Fidjiens avaient donné 32 noms dans un premier temps) et donc grand malheureux du groupe à l’aube de ce Mondial au Japon était le pilier du club anglais de Jersey (deuxième division), qui faisait partie de la sélection initiale mais n’aurait pas été du voyage finalement. Le forfait du pilier de Biarritz Kalivati Tawake, touché au ligament collatéral médial et contraint de renoncer à la compétition, en a décidé autrement. Et jeudi, ce même Lee-Roy Atalifo écarté la veille, a été rappelé pour pallier le forfait du Biarrot.

McKee avait dévoilé le 16 août dernier une pré-liste de 32 joueurs (un nom de trop) dans l’optique de la Coupe du Monde, dont le coup d’envoi sera donné le 20 septembre prochain. Et il y a de quoi trembler pour les autres nations du Groupe D à savoir l’Australie, le pays de Galles, la Géorgie et surtout l’Uruguay. Les Fidjiens ne seront pas là pour faire de la figuration avec notamment treize joueurs du Top 14 présents pour tenter d’égaler leur meilleur résultat dans la compétition : les quarts de finale (2007). Aux côtés de sept éléments issus du championnat local, vous pourrez retrouver une ligne de trois-quarts phénoménale avec Josua Tuisova (Lyon), Semi Radradra (Bordeaux-Bègles), Levani Botia et Kini Murimurivalu (La Rochelle), Filipo Nakosi (Castres), Jale Vatubua (Pau), Ben Volavola (Racing 92) ou encore Waisea Nayacalevu (Stade Français).

Yato et Nakarawa pour solidifier la mêlée fidjienne

Chez les avants, ils ne sont « que » cinq mais les noms sont tout aussi impressionnants avec Peceli Yato (Clermont), Leone Nakarawa (Racing 92), Peni Ravai (Bordeaux-Bègles), Samuel Matavesi (Toulouse) et Dominiko Waqaniburotu (Pau) comme capitaine. Les autres éléments qui composent l’effectif fidjien viennent d’horizons différents avec certains évoluant en Angleterre (Campese Ma’afu, Manasa Saulo, Tevita Cavubati, Api Ratuniyarawa, Semi Kunatani, Viliame Mata, Vereniki Goneva ou encore Joshua Matavesi, mais plus Atalifo donc) et d’autres en Pro 14 (Nikola Matawalu). Les Fidji affronteront l’Australie pour lancer leur Coupe du Monde le samedi 21 septembre à 6h45.

Le groupe des Fidji :

Avants (17) : Campese Ma’afu, Eroni Mawi, Peni Ravai, Mesulame Dolokoto, Samuel Matavesi, Vere Vugakoto, Manasa Saulo, Lee-Roy Atalifo, Tevita Cavubati, Leone Nakarawa, Api Ratuniyarawa, Tevita Ratuva, Semi Kunatani, Viliame Mata, Mosese Voka, Dominiko Waqaniburotu, Peceli Yato

Arrières (14) : Frank Lomani, Nikola Matawalu, Henry Seniloli, Levani Botia, Jale Vatubua, Ben Volavola, Vereniki Goneva, Filipo Nakosi, Waisea Nayacalevu, Semi Radradra, Josua Tuisova, Joshua Matavesi, Alivereti Veitokani, Kini MurimurivaluAvec A.C

Vos réactions doivent respecter nos CGU.