Corinne Diacre reste sur sa faim après le parcours des Bleues

Dix jours après l'élimination de l'équipe de France féminine contre les Etats-Unis (1-2) en quarts de finale de la Coupe du Monde, Corinne Diacre a avoué être encore sur sa faim, dans un entretien accordé au Parisien.

Il lui faudra peut-être du temps avant de passer à autre chose. Dans un entretien accordé au Parisien ce dimanche, Corinne Diacre a avoué avoir toujours en travers de la gorge le parcours des Bleues et la fin prématurée de leur parcours dans la Coupe du Monde féminine 2019. La sélectionneure de l’équipe de France a notamment déclaré : « Moi aussi, je reste sur ma faim. On a fait des matchs de préparation bien plus probants que les cinq qu’on a joués au Mondial. »

 

Un parcours relativement mitigé et qui a donc pris fin en quart de finale contre les Etats-Unis (1-2), alors que les Bleues espéraient bel et bien briller chez elles, dans « leur » Mondial. L’ancienne coach de Clermont, âgée de 44 ans, l’a reconnu : « Ce n’est pas encore digéré. » Maintenue à son poste à la tête de l’équipe de France féminin de football par Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football (FFF), Corinne Diacre est revenue sur ce qu’il s’est passé après l’élimination : « Le lendemain, on a eu du mal à se quitter. Les filles ont beaucoup pleuré. On a traversé malgré tout quelque chose de fort. »

Diacre : « J’ai fait des choix, je les assume »

A ce moment, la technicienne avait pris cette sortie de route prématurée comme un « échec » et affirme aujourd’hui encore assumer sa « part de responsabilité », tout en détaillant : « J’ai fait des choix, je les assume. Je n’ai aucun regret sur ce que j’ai fait ou sur les choix des personnes. Si c’était à refaire, je referais la même chose ». Sur un ton un peu plus léger, Corinne Diacre a également évoqué sa nouvelle notoriété, elle qui a bien mis « deux heures » pour parvenir à faire ses courses le lundi qui a suivi, à savoir le 1er juillet : « Je voulais voir la réaction des gens. Je n’ai pas eu un seul commentaire négatif. Il y a de la bienveillance. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.