Corinne Diacre répond sur son caractère

Questionnée à propos de son caractère supposé dur, Corinne Diacre a répondu fermement dimanche après avoir ironisé la semaine dernière en conférence de presse.

Depuis le début de la Coupe du Monde, le caractère de Corinne Diacre a fait parler et écrire. Il est fort et la sélectionneure, rigoureuse à l’image de Didier Deschamps chez les hommes, peut être dure avec ses joueuses. Par exemple, elle n’a pas pris Marie-Antoinette Katoto, l’attaquante du PSG, et elle n’a pas hésité à faire un geste fort en sanctionnant Valérie Gauvin lors du premier match contre la Corée du Sud. Coupable de plusieurs retards durant la semaine, l’attaquante n’a pas débuté la rencontre avant, tout de même, d’entrer en jeu.

« Je suis mère fouettarde aussi par moments »


Avant la deuxième rencontre de poule face à la Norvège, Corinne Diacre a ironisé en conférence de presse lorsqu’on son intransigeance a été évoquée. « Oui moi, l’intransigeance, la rigueur, c’est ce qui me caractérise. Je suis mère fouettarde aussi par moments. On ne rigole jamais chez nous, lâche alors la patronne des Bleues. Tout est calculé, il n’y a aucun passe-droit. Les filles vivent très mal, ça se voit, elles ne prennent aucun plaisir ensemble, ni sur le terrain, ni en dehors. C’est difficile à vivre pour elles, je pense. Pas pour moi. »


Avant d’en remettre une couche, toujours dans le second degré, quand on lui demande comment elle se sent. « Pour moi, c’est piscine, transat et pour mes joueuses c’est à l’ombre, bien évidemment comme je suis très rigoureuse, il faut qu’elles restent dans leurs chambres enfermées à double tour et moi j’en profite bien. Je peux vous dire qu’à côté de la météo qu’on a vécue au Parc pour moi c’est une bouffée d’oxygène. Je prends beaucoup de plaisir à être là. Je me repose beaucoup, je travaille très peu, je laisse ça à mon staff. »

Diacre : « Moi, je sais qui je suis, je sais ce que je fais »


Des propos qui ont fait parler avant que leurs effets ne retombent après la nouvelle victoire des Françaises contre les Norvégiennes (2-1). Mais, dimanche matin, dans le cadre de l’émission « Téléfoot », Diacre a de nouveau été questionnée sur son fameux caractère. La sélectionneure a répondu fermement. « Les médias sont très justes, il n’y a pas de souci. Ils me voient comme ils ont envie de me voir. Moi, je sais qui je suis, je sais ce que je fais. Le principal, c’est que mes joueuses connaissent mon caractère. Le reste, ce n’est pas important », a répondu la technicienne.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.