Ce reportage qui a déplu à Deschamps

La rédaction

Le magazine Complément d'Enquête de France 2 a proposé jeudi soir un reportage sur Didier Deschamps, qui n'a pas du tout plu au sélectionneur tricolore. Ce dernier a même refusé de répondre aux questions de Thomas Sotto. 

didier_deschamps_reu
Platini-Tas

Lire aussi

Platini: "Je n’ai pas trouvé la Coupe du monde magnifique"

Platini: "Je n’ai pas trouvé la Coupe du monde magnifique"

Pas sûr que les journalistes de France Télévisions soient les bienvenus à Clairefontaine dans les prochains jours. A trois semaines du début de la Coupe du monde, France 2 proposait jeudi soir à 22h40 un reportage intitulé "Dans la tête de Didier Deschamps", dans le cadre de son émission "Complément d'Enquête". Le magazine d'investigation est revenu sur la carrière et la personnalité du plus beau palmarès du football français. L'ancien capitaine de l'équipe de France et actuel sélectionneur y est ainsi dépeint comme un homme secret, insaisissable, très maître de sa communication, mais particulièrement méfiant à l'égard des médias et des journalistes. 

Ainsi, si DD a permis à une équipe du service public de le suivre avant une réunion préparatoire à la Coupe du monde organisée dans un hôtel luxueux de la Côte d'Azur, le natif de Bayonne n'a pas voulu s'étendre sur son travail au quotidien et sa vie privée. Les équipes de Complément d'Enquête se sont ainsi tournées vers des proches, d'anciens Bleus (Marcel Desailly, Bixente Lizarazu), son adjoint (Guy Stéphan), mais aussi un ami d'enfance, sa biographe (Dominique Rouch), le journaliste Bernard Pascuito (auteur de "La Face cachée de Didier Deschamps") ou encore le chef de presse de l'équipe de France, Philippe Tournon, pour tenter de cerner le personnage. 

VA-OM et dopage à la Juve ?

Pas de quoi froisser la susceptibilité de Didier Deschamps qui a en revanche beaucoup moins apprécié les passages sur son éventuelle implication dans l'affaire VA-OM et les rumeurs persistantes de dopage à la Juve. Si aucune preuve formelle n'existe sur l'implication de DD dans ces deux scandales, le reportage laisse clairement entendre que le patron des Bleus n'a pas tout dit. Capitaine de l'OM en 1993, "la Dèche" était présent sur le Phocéa, le bateau de Bernard Tapie, le jour où l'idée de demander aux Valenciennois de "lever le pied" aurait germé. Homme de confiance du patron de l'OM et ancien Nantais, tout comme Marcel Desailly et trois joueurs impliqués directement dans le scandale de corruption (Jean-Jacques Eydelie côté Marseillais, Christophe Robert et Jorge Burruchaga côté VA), Didier Deschamps est pourtant passé entre les mailles du filet, s'étonne le journaliste d'investigation Xavier Monnier. Interrogés sur la question, Marcel Desailly et Jean-Pierre Bernès, ancien dirigeant de l'OM à l'époque et désormais agent de DD, se sont montrés assez évasifs sur la question. 

De même, le Bayonnais portait encore le brassard sous les couleurs turinoises au début des années 2000. Interrogé en 2004 comme tous ses coéquipiers, dont Zinedine Zidane, par la justice italienne suite à la découverte de multiples produits pharmaceutiques au centre d'entraînement de la Juve, Didier Deschamps aurait reconnu des injections intraveineuses et l'utilisation de la créatine, autorisée à l'époque. Mais le reportage va plus loin et suspecte l'usage d'EPO, en évoquant notamment une grande variation du taux d'hématocrite de l'ancien milieu de terrain, qui atteignait parfois des valeurs supérieures à la normale. A l'époque, DD avait assuré lui-même sa défense, niant complètement l'usage d'EPO et se montrant particulièrement informé sur la question. 

Un reportage à charge ?

Homme de pouvoir, Didier Deschamps ferait aussi régner une certaine omerta autour de lui. De nombreux acteurs du football français auraient ainsi refusé de s'exprimer à trois semaines de la Coupe du monde pour ne pas critiquer le sélectionneur tricolore avant une échéance aussi importante. Ce qui n'a pas empêché le journaliste d'intégrer au reportage, à l'insu de ces personnes, leurs conversations téléphoniques. Si leur anonymat a été préservé par une voix modifiée, ce n'est pas le cas de David Ginola, qui peut lui aussi avoir une dent contre ce reportage. Joint par téléphone, l'ancien joueur de l'équipe de France, reconverti animateur télé sur une chaîne concurrente, refuse la demande d'interview tout en égratignant "la Dèche", qu'il accuse d'avoir brisé son rêve en faisant en sorte qu'il ne participe pas à la Coupe du monde 98. 

Didier Deschamps, qui avait accepté dans un premier temps de venir répondre aux questions de Thomas Sotto, a finalement renoncé quelques jours avant la diffusion après avoir vu le reportage. Le journaliste n'a pas manqué de mettre en scène cette volte-face en présentant le célèbre fauteuil rouge vide, expliquant que le président de la FFF, Noël Le Graët, avait également refusé de répondre à ces questions. Le magazine a suscité pas mal de réactions sur Twitter, où les internautes, pour la plupart, critiquent le choix de diffuser un reportage autant à charge peu avant le coup d'envoi de la Coupe du monde. 

Lire aussi

Platini-Tas

Platini: "Je n’ai pas trouvé la Coupe du monde magnifique"

Michel Platini a accordé ce mercredi une interview à L'Equipe dans laquelle il revient notamment sur la dernière Coupe du monde remportée par l'équipe de France. 

Platini: "Je n’ai pas trouvé la Coupe du monde magnifique"
pogba-home

Pogba, des causeries qui font parler

Guy Stéphan a évoqué à son tour les prises de parole de Paul Pogba lors de la Coupe du monde en Russie.

Pogba, des causeries qui font parler
equipedefrance-home

La France en tête, 16 ans après

Le nouveau classement Fifa consacre l'équipe de France, au sommet de la planète football pour la première fois depuis 2002. Le nouveau mode de calcul, entériné par la Fédération internationale, fait donc...

La France en tête, 16 ans après
Streaker-final

Un streaker de la finale empoisonné ?

Pyotr Verzilov, un membre des Pussy Riots qui avait envahi la pelouse moscovite lors de la finale de la Coupe de monde, aurait été victime d’un empoisonnement.

Un streaker de la finale empoisonné ?
Bleus-Finale

"Si c’était une équipe de blancs, vous ne seriez pas champions du monde"

Salman Rushdie, l’auteur des "Versets sataniques", est convaincu que la richesse des origines et le multiculturalisme de l’équipe de France a été un facteur déterminant dans le sacre mondial des Bleus...

"Si c’était une équipe de blancs, vous ne seriez pas champions du monde"
lloris-podium

Lloris rend un bel hommage à Deschamps

Dans un entretien accordé vendredi au journal L’Equipe, Hugo Lloris revient sur le titre de champion du monde décroché par les Bleus, cet été en Russie. Un sacre qui, selon le gardien de but tricolore,...

Lloris rend un bel hommage à Deschamps
Toutes les images

CDM 2018 en images

collage-flops

Le 11 des flops du Mondial

Modric-MBappe

Le 11 type de la Coupe du monde

collage

Le onze combiné de France-Croatie

Neymar

Les 29 joueurs de Ligue 1 qui disputeront les 8es de finale

Neymar

Les meilleurs buteurs de la Coupe du monde 2018

Supporteurs

Le Mondial des supporteurs

Ronaldo

Les 10 joueurs ayant le plus marqué en Coupe du monde parmi les 32 équipes  

Ramos

Les joueurs les plus capés de la Coupe du monde

Sane-2

Les 10 grands absents de la Coupe du monde

Egypte

Supporteurs en folie pour ce début de Mondial

Ronaldo

Le joueur le plus cher de chaque sélection 

Neymar

Les favoris de la Coupe du monde

collage-flops
Modric-MBappe
collage
Neymar
Neymar
Supporteurs
Ronaldo
Ramos
Sane-2
Egypte
Ronaldo
Neymar

Liens commerciaux

Publicité