Les Bleues se rapprochent des Etats-Unis mais refusent de se projeter

A l'issue de la victoire de la France contre la Norvège (2-1) mercredi soir à Nice, les joueuses ont préféré ne pas se projeter trop vite sur un potentiel quart de finale contre les Etats-Unis.

Petit à petit, la France se rapproche des Etats-Unis. Après leurs victoires contre la Corée du Sud (4-0) et la Norvège (2-1) et avant d’affronter le Nigéria, les Bleues semblent se diriger vers la première place du groupe A et donc d’un potentiel quart de finale contre les coéquipières d’Alex Morgan, l’épouvantail de ce Mondial 2019. Interrogées sur le sujet, les Françaises ont préféré botter en touche mercredi soir à Nice. « Ce sont toujours les meilleures, les plus fortes, on verra plus tard », a notamment lâché Gaëtane Thiney, en zone mixte dans des propos recueillis par Football365.

« Il y a le Nigéria, les 8emes… Donc étape par étape »


Même son de cloche pour Amandine Henry : « il n’y a pas de calculs par rapport aux Etats-Unis. Pour remporter une Coupe du Monde, il faut rencontrer les meilleures. » Enfin, Wendie Renard a insisté sur le dernier match, puis le huitième de finale. « Forcément, quand vous avez une équipe supérieure (ndlr : 13-0 contre la Thaïlande), il y a des scores assez larges. Mais on ne va pas parler des quarts ce soir. Il y a le Nigéria, les 8emes… Donc étape par étape », a expliqué la joueuse de Lyon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.